arrêter de fumer
Bonjour et bienvenue dans la préface des guides Taklope !

Nuageux en devenir, apprenti vapoteur ou grosse cheminée en quête d’informations ? Sachez que notre première mission est de vous informer et de vous conseiller, en bref de vous accompagner au mieux dans cet univers fou qu’est la vape. Car, débutant ou confirmé, chacun mérite des conseils ciblés, selon vos attentes et vos besoins, pour vous permettre d’atteindre l’ultime plaisir du vapotage.

Ces guides, garnies d’informations vaporesques et d’astuces pratiques, vous fourniront toutes les connaissances nécessaires pour vous lancer sereinement dans la vape et ses activités.

Vous êtes exigeants ? Nous le sommes aussi ! C’est pourquoi nos guides seront régulièrement mis à jour afin de nous adapter aux dernières évolutions du marché. Vous êtes prêts ? C’est parti !


Guides pour débuter la cigarette électronique sans tarder

Quelle cigarette électronique choisir ?
Les cigarettes électroniques pour débutants

Quelle cigarette électronique choisir ?

Lire le guide
Quel e-liquide choisir ?
Les e-liquides pour débuter

Quel e-liquide choisir ?

Lire le guide
Les réglages simples pour commencer à vapoter
Lire le guide

Nos guides pour vapoteurs avancés

Quel mod/box mod choisir ?
Les mod/box

Quel mod/box mod choisir ?

Lire le guide
Quel clearomiseur choisir ?
Les clearomiseurs

Quel clearomiseur choisir ?

Lire le guide
Les accumulateurs
Lire le guide

Nos guides pour vapoteurs experts

Comment choisir un atomiseur ?
Les atomiseurs reconstructibles

Comment choisir un atomiseur ?

Lire le guide
Comment choisir son fil résistif ?
Les fils résistifs

Comment choisir son fil résistif ?

Lire le guide
Les mods mécaniques
Lire le guide

Nos guides pour en savoir plus

Le e-liquide
Guide pour tout savoir

Le e-liquide

Lire le guide
Le e-liquide DIY
Guide pour tout savoir

Le e-liquide DIY

Lire le guide
Le steep
Guide pour tout savoir

Le steep

Lire le guide
Les additifs DIY
Guide pour tout savoir

Les additifs DIY

Lire le guide

Avant de se lancer…

Le prix d’une cigarette électronique
Bon à savoir

Le prix d’une cigarette électronique

Lire le guide
Les dangers du vapotage
Bon à savoir

Les dangers du vapotage

Lire le guide

Nos guides sur les certifications d’e-liquides

Les e-liquides AFNOR
Guide pour tout savoir

Les e-liquides AFNOR

Lire le guide
Les e-liquides OFG
Guide pour tout savoir

Les e-liquides OFG

Lire le guide
Guide pour tout savoir
Lire le guide

Nos guides de conseils pratiques

Comment régler une cigarette électronique ?
Nos conseils

Comment régler une cigarette électronique ?

Lire le guide
Comment éviter les fuites ?
Nos conseils

Comment éviter les fuites ?

Lire le guide
Nos conseils
Lire le guide

L’univers du CBD

Débuter dans le CBD
La vape au CBD

Débuter dans le CBD

Lire le guide
Calculer mon dosage de CBD
La vape au CBD

Calculer mon dosage de CBD

Lire le guide
La vape au CBD
Lire le guide

FAQ cigarette électronique

Vos questions sur la e-cigarette

La cigarette électronique, également nommée "e-cigarette", « e-cig », "vapoteuse" ou "vaporisateur personnel", est un appareil électronique inventé dans le but de délivrer de la nicotine sans aucune utilisation de tabac et sans combustion.

Imaginée par Joseph Robinson en 1930 aux USA, puis officiellement développée en Chine par Hon Lik en 2003, elle a beaucoup évolué ces dernières années, mais poursuit toujours le même objectif.

Définition d’une cigarette électronique

Le principe de base est plutôt simple. Dans le réservoir d’une e-cig, un e-liquide est chauffé par l’action d’une résistance alimentée par une batterie. Cet e-liquide se vaporise (s’évapore) et produit ainsi de la vapeur parfumée.

Attention : la vapeur d’une e-cig n’est absolument pas générée par combustion, mais bien par l’évaporation du e-liquide une fois chauffé. C’est cette vaporisation qui marque bien la différence entre une e-cig et une cigarette traditionnelle. En effet, c’est la combustion qui est à l’origine du dégagement des produits extrêmement nocifs de la cigarette traditionnelle.

Tout simplement parce qu’elle est composée, pour la plupart du temps, d’un circuit électronique placé à l’intérieur d’une batterie qui alimente électroniquement la e-cigarette.

Certains modèles de vapoteuse s’accompagnent même d’un écran ou d’une LED lumineuse qui informe des réglages ou bien du niveau de batterie de l’équipement.

Les technologies d’une cigarette électronique

Note : en revanche, la production de vapeur n’est pas due à l’électronique, mais bien à l’échauffement d’une résistance qui vaporise un e-liquide.

Une e-cigarette est un objet très simple ! Il suffit simplement d’appuyer sur un bouton (appelé switch) pour faire chauffer la résistance qui chauffera à son tour le e-liquide. C’est aussi facile que de faire fonctionner la bouilloire de votre cuisine !

Bien sûr, il existe des vapoteuses plus perfectionnées nécessitant des réglages précis pour assurer une vape optimale, mais les e-cigarettes pour débutants sont très simples à utiliser.

Note : certains modèles de vaporisateur personnel offrent même un « enclenchement par aspiration ». Ici, il n’est même pas nécessaire d’appuyer sur le switch pour faire fonctionner l’e-cig, mais tout simplement d’inspirer dans l’embout buccal (appelé drip-tip) pour déclencher la vaporisation du e-liquide.

Tout comme on n’irait pas chercher sa baguette de pain chez le boucher, on ne va pas acheter sa première cigarette électronique n’importe où. Pour répondre à vos interrogations et vous guider au mieux vers un matériel adapté à vos besoins, rien ne vaut un conseil personnalisé par un professionnel de la vape.

Alors, s’il vous plaît, oubliez les tabacs, les supermarchés, les bazars discount, etc. Comme dirait le malicieux Amonbofis : « chacun son domaine et les hippopotames seront bien gardés ». Même s’il est vrai que leurs produits peuvent être plus ou moins les mêmes que ce que peut vous vendre un professionnel, l’expertise et le conseil sont les deux facteurs qui vous permettront de débuter de façon optimale dans la vape.

Meilleure boutique de cigarettes électroniques

Chez Taklope, notre équipe de choc du Service Client est à votre écoute. Experts de la vape, ces nuageux mettent leurs connaissances, leurs compétences et leurs expériences personnelles à votre disposition pour vous aider à passer le cap de la vape avec succès.

> Vous pouvez contacter le Service Client Taklope du lundi au vendredi, de 9h à 19h.

À l’image du monde de la vape, la centaine de cigarettes électroniques présentes sur le marché forment une gamme de prix très large.

Alors oui, même les petits budgets peuvent trouver leur compte ! Un petit prix ne traduit pas forcément une mauvaise qualité et un manque d’efficacité. A contrario, une e-cigarette très chère ne vous garantira pas plus de succès dans votre démarche d'arrêt du tabac. Ce qui les différencie repose surtout sur une technologie plus avancée, de meilleures performances ou des matériaux de fabrication plus exotiques.

Note : Apprentis nuageux à la recherche de votre première e-cig sur Taklope.com ? N'hésitez pas à vous tourner vers nos packs débutants best-sellers qui sont, bien souvent, peu chers et surtout testés et approuvés par notre communauté !

Pour un ex-fumeur, utiliser une cigarette électronique sera toujours relativement intuitif. En règle générale, pour prendre une bouffée sur votre nouvelle e-cigarette :

  1. Assurez-vous que votre e-cigarette soit chargée ;

  2. Remplissez si besoin votre réservoir avec votre e-liquide, et patientez une dizaine de minutes si vous le remplissez pour la première fois ;

  3. Allumez votre batterie. Si elle possède un bouton, il suffit généralement de 3 ou 5 clics rapides ;

  4. Placez le drip-tip de votre vapoteuse entre vos lèvres, comme une cigarette ;

  5. Prenez une bouffée en maintenant le bouton d'allumage tout au long de votre aspiration ;

  6. Relâchez le bouton, et soufflez votre premier nuage !

Remontées d’e-liquide dans l’embout buccal (drip-tip), fuites du réservoir, e-cig qui « glougloute » … Ce sont autant de désagréments qui peuvent gâcher votre expérience nuageuse. Est-ce normal ? Pas vraiment. Est-ce dangereux ? Absolument pas !

Certains facteurs peuvent être à l’origine de ce problème tels qu'une puissance inadaptée à votre résistance, un e-liquide trop fluide, une résistance usée, un airflow trop restreint ou encore un tirage trop fort.

Eviter les fuites sur une e-cigarette

Astuce : relâcher le bouton Switch 1 ou 2 secondes avant la fin de votre bouffée permet également de limiter l’effet de condensation en aspirant toute la vapeur présente dans la cheminée de votre e-cig.

Note : pour éliminer toute la condensation et ainsi limiter les risques de remontée ou de fuite de e-liquide, rien ne vaut un bon vieux nettoyage en bonne et due forme.

> Pour plus d'explication, n'hésitez pas à nous rejoindre sur notre guide pour en finir avec les fuites de votre cigarette électronique.

Lors de vos premières bouffées, il peut arriver d’être assez surpris de sentir que votre e-cig chauffe entre vos doigts. Ne vous inquiétez pas, c'est tout à fait normal.

Attention : Taklope souhaite attirer votre attention sur le fait que cette réponse n’est valable que sur le matériel, vendu par nos soins, qui répondent aux normes françaises et européennes. Vous pouvez croiser la route de matériels bas de gamme et non contrôlés (d’où l’intérêt de se fournir chez un professionnel de la vape) qui atteignent des températures de chauffe trop élevées et anormales.

La chauffe d’une e-cigarette

Ma cigarette électronique chauffe : est-ce normal ? Comme expliqué sous la question « Qu’est-ce qu’une cigarette électronique ? », la vapeur dégagée par une e-cig provient de la vaporisation du e-liquide qui est chauffé par une résistance, elle-même alimentée par l’énergie que dégage la batterie. Même si l’évaporation nécessite une moins grande température de combustion (qu’une cigarette traditionnelle), vous pouvez ressentir tout de même une chauffe de votre matériel.

Note : Si vous tirez fort et régulièrement sur votre cigarette électronique, et ce dans un laps de temps très court, la chauffe de l’appareil peut être désagréable sur vos lèvres ou dans vos mains. Dans ce cas, laissez-la refroidir quelques minutes.

Vape qui brûle la gorge

Les e-liquides nicotinés sont certes irritants lorsqu’ils sont en contact direct avec la peau, mais ils ne devraient pas plus vous "brûler" la gorge qu'une cigarette de tabac. Si votre vaporisateur vous brûle la gorge, c’est qu’il y a sans doute un problème. Trois causes sont alors probables :

  • le taux de nicotine de votre e-liquide est trop élevé par rapport à vos habitudes. Tentez avec un e-liquide moins nicotiné ;

  • votre puissance de vape est inadaptée à la résistance installée dans votre réservoir. Baissez si possible votre puissance de vape ;

  • la résistance de votre réservoir est usée et brûle sa mèche. Changez si possible de cartouche/résistance.

Pour remplir votre cigarette électronique, mieux vaut ne pas attendre que le réservoir soit entièrement vide, au risque de brûler votre résistance. Taklope vous conseille également de remplir votre réservoir au 3/4 maximum afin d’éviter les fuites d'e-liquide.

Remplissage d’une e-cigarette

Afin que votre matériel puisse vous offrir continuellement la meilleure expérience de vape, il est essentiel de changer de résistance dès que celle-ci est présente des signes d’usure ou alors pour éviter son encrassement trop rapide dû à de fréquents changements d’e-liquide.

Changer la résistance d’une e-cigarette

Il existe des signes simples à reconnaître qui sauront vous alerter sur l’état d’usure de votre résistance et la nécessité de la changer :

  • une vapeur moins dense et moins nuageuse ;

  • une saveur qui devient de plus en plus âcre, des sensations de sécheresse en gorge et même l’apparition de dry hit (goût de brûlé en bouche).
  • Une résistance inférieure à 0,6ohm offre une inhalation directe (DL) très nuageuse permettant de vapoter à des puissances très élevées. Semblable au tirage que vous pouvez exercer sur un narguilé, la vape DL offre de gros nuages.

  • Une résistance entre 1 et 0,6ohm offre une inhalation directe restrictive (RDL) un peu plus serrée que la vape DL.

  • Une résistance supérieure à 1ohm offre une inhalation indirecte (MTL) serrée, comme pour une cigarette traditionnelle, avec peu de vapeur.

Le mesh est une bande métallique intégrée dans la résistance. Il offre une plus grande réactivité et une surface de chauffe plus importante qu’une résistance classique et offre un rendu des saveurs très doux et constant ainsi qu’une durée de vie plus longue.

Définition d’une résistance mesh

Les résistances dites « reconstructibles » permettent de construire soi-même sa résistance à l’aide de fil résistif et de coton. Permettant de bénéficier d’un tirage plus personnalisé, le reconstructible demande un peu d’expérience et est déconseillé aux débutants.

Définition d’une résistance reconstructible

L’accu d’une cigarette électronique

En vérité, il n’existe aucune date de péremption déterminant exactement quand remplacer un accu. Cependant, certains signes vous permettront de vous rendre compte de l’état d’usure de votre batterie :

  • une perte de performance au fur et à mesure des rechargements ;

  • une chauffe inhabituelle ;

  • des taches sombres sur le corps de l’accu ;

  • un plastique de protection détérioré ;

  • un choc sur le corps ou un angle de l’accu.

Également appelé « BP » ou « Direct Output », le mode bypass imite les performances d'un mod mécanique. Ici, toute l'énergie de l'accu ou de la batterie se libère, sans modulation, dans la résistance de votre cigarette électronique. La puissance de vape décroît ensuite au fur et à mesure du déchargement de la batterie.

Note : ce mode, très simple à utiliser, conserve toutes les sécurités des mods électroniques, mais reste cependant fortement déconseillé avec un mod à deux accus ou plus.

Un changement de résistance est le moment parfait pour nettoyer votre cigarette électronique.

Si vous avez un clearomiseur ou un atomiseur : détachez-le de la batterie, videz le réservoir et nettoyez-le avec un peu d'eau tiède et du savon. L'embout drip-tip, quant à lui, se nettoie le plus régulièrement possible.

Note : pensez à bien sécher tous les éléments une fois propres et remontez chaque pièce avec précaution.

De la batterie au drip-tip, une vapoteuse contient diverses pièces à bichonner et, dans certains cas, des pièces amovibles (telle que les résistances) à remplacer.

> Vous souhaitez obtenir quelques astuces pratiques et conseils "propreté" de base pour faire durer votre e-cig ? Rendez-vous sur notre article pour connaître les bons gestes d'entretien d'une cigarette électronique.

Pour accéder au marché français, les fabricants d’e-cigarettes ont l’obligation d’équiper leurs produits d’un dispositif anti-bris et antifuite. De plus, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) certifie que les explosions de batteries sont minimes par rapport au nombre d’e-cigs en circulation et que ces explosions sont souvent dues à une mauvaise utilisation du produit.

Par ailleurs, toutes les batteries de cigarettes électroniques distribuées sur le marché européen doivent être certifiées CE, conformes RoHS Directive 2011/65/EC, à l’ERP 2009/125/EU (concernant la sécurité électrique), et à la CEM (Compatibilité Electromagnétique) Directive 2014/30/EU.


Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Longtemps critiquée par des organismes de santé mal informés (manipulés), la vape a été officiellement reconnue par Santé Publique France, sur tabac-info-service.fr, comme une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac. Seuls les patchs, et les autres substituts nicotiniques, font eux partie des traitements utilisés pour arrêter de fumer. Des médicaments, à ce titre vendus en pharmacie, contrairement aux produits du vapotage.

Le vapotage dans le sevrage du tabac

Note : Selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire n°15 de l’agence nationale Santé Publique France, 1,6 million de personnes ont réussi à en finir avec le tabac entre 2016 et 2018. Parmi les outils d’aide au sevrage tabagique, la cigarette électronique était alors le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter de fumer.

Pour être tout à fait honnêtes, nous ne serions pas ici s'il existait "LA" cigarette électronique parfaite et commune à tous les débutants. Comme chaque sorcier à sa baguette, chaque vapoteur à la cigarette électronique adapté à son profil.

La cigarette électronique pour arrêter de fumer

Cependant, 3 points pourraient vous aiguiller sur votre choix final :

  • La motivation : si vous voyez la vape comme un essai parmi d'autres sans pour autant chercher à en explorer toutes les facettes, inutile de débuter avec un matériel complexe et polyvalent. Choisissez alors une cigarette électronique simple d'utilisation et efficace contre tous vos besoins.
    > Tournez-vous alors vers les kits complets de types Pods avec un système à cartouches jetables ou des kits ne proposant pas ou peu de réglages.

  • La régularité : pour un bon démarrage, choisissez une cigarette électronique capable de répondre à tous vos besoins qu’importe l’instant. Si vous pensez vapoter très régulièrement au cours d'une journée, que vous vous déplacez souvent ou que votre quotidien ne vous permet pas un accès facile à un ordinateur, ne faites pas l’impasse sur l'autonomie.

  • Les sensations : vous souhaitez reproduire des sensations comparables à celle du tabac (inhalation indirecte) ? Vous préférez inspirer de grosses bouffées avec beaucoup de vapeur (inhalation directe) ? Ces deux types de rendu imposent des matériels différents. À vous de décider.
    > Découvrez nos packs pour débuter et nos cigarettes électroniques pour débuter.

Si vous fumez plus de 20 cigarettes par jour, vous êtes alors considéré comme un gros fumeur. Pour choisir une cigarette électronique adaptée à vos grands besoins, nul besoin de chercher un matériel imposant et puissant, mais préférez plutôt :

  • l’autonomie de la batterie : choisissez un matériel à la batterie endurante et capable de tenir toute une journée pour ne pas vous laisser dans le besoin. Vous avez alors le choix entre une batterie intégrée avec une grande capacité en mAh (milliampère-heure) ou un équipement avec accu(s) qui permettra de ne jamais être en panne, mais qui demande plus de précautions.

  • la contenance du réservoir : cette contenance est tout aussi importante que l’autonomie de la batterie puisqu’il ne sert à rien d’avoir de l’énergie si vous n’avez plus d’e-liquide.

  • le taux de PG/VG supporté : pour offrir des sensations similaires à celles apportées par la cigarette de tabac, il est nécessaire d’opter pour un équipement compatible avec les e-liquides fortement dosés en Propylène Glycol (PG).

  • le dosage de nicotine : qui dit gros fumeur, dit également gros besoins nicotinés. Toutes les cigarettes électroniques ne sont pas forcément compatibles avec les e-liquides dotés d’un grand dosage de nicotine. Préférez alors les vapoteuses de faible puissance.

Les cigarettes électroniques pour les gros fumeurs

Bonus : vous pouvez faire le choix des sels de nicotine qui permettent une satisfaction plus rapide et avec des dosages de nicotine plus élevés sans provoquer de sensations trop fortes ou irritantes lors de l’inhalation.

> Découvrez notre sélection de cigarettes électroniques compatibles avec les e-liquides aux sels de nicotine.

Pour une utilisation dans les meilleures conditions possible, il est fortement conseillé de vapoter les e-liquides aux sels de nicotine avec une cigarette électronique de faible puissance. Les matériels compacts et/ou proposant un tirage MTL serré (produisant peu de vapeur) sont alors tout indiqués.

> Retrouvez notre sélection de cigarettes électroniques adaptées aux sels de nicotine.

Lorsque vous cherchez à faire de la vapeur, il est alors primordial de vapoter en inhalation directe (DL), ce qui nécessite un matériel adapté.

Pour produire beaucoup de vapeur, il peut être intéressant de s’orienter vers des équipements subohm avec des résistances très puissantes de moins de 1 ohm.

Les cigarettes électroniques pour grosse vapeur

> Découvrez notre sélection de cigarettes électroniques pour produire beaucoup de vapeur.

Note : le vapotage sur atomiseur reconstructible est également un bon moyen de générer des volutes de vapeur, mais reste réservé à un public de vapoteurs aguerris.

Le « throat hit » ou le « hit » est la sensation de contraction dans la gorge provoquée par le passage de la fumée lorsque vous fumez du tabac. La cigarette électronique, accompagnée d’un e-liquide nicotiné, permet d’imiter ce hit très recherché par les vapoteurs en plein sevrage tabagique.

La vape et le hit en gorge

Le « hit » ou le « throat hit » peut être plus ou moins puissant selon plusieurs facteurs :

  • la nicotine : c’est probablement LE principal facteur qui détermine la puissance du hit. Plus le taux de nicotine est élevé, plus le hit sera puissant.

  • la puissance : de façon générale, plus le wattage de votre cigarette électronique est élevé et plus le hit en gorge sera marqué.

  • l’airflow : en fermant totalement l’arrivée d’air de votre cigarette électronique, vous bénéficierez d’une vape très serrée qui favorise le hit en gorge.

  • le PG/VG : de par son rôle d’exhausteur de goût, le PG permet d’apporter cette sensation de contraction dans la gorge. Ainsi, plus le taux d’un PG est élevé dans un e-liquide, et plus le hit sera présent.

  • l’arôme : les saveurs de classic ou encore de menthe glaciale favorise davantage le hit qu’une saveur plus sucrée comme un e-liquide fruité ou un gourmand.

Le dry-hit est un goût de brûlé très souvent causé par une résistance ou une mèche usée/endommagée.

Non. Les cigarettes électroniques et les e-liquides sont considérés comme des produits de consommation courante. À ce titre, ils ne peuvent être vendus en pharmacie, car ils ne figurent pas sur la liste des marchandises, fixée par arrêté du ministre chargé de la santé, dont les pharmaciens peuvent faire le commerce.

Une idée reçue qui provient de nos chers médias adeptes des gros titres scandales et de la désinformation. Pourquoi parler de A qui fête ses 2 ans sans fumer alors que B se retrouve hospitalisé après avoir consommé des substances illégales (cannabis ou autres produits non contrôlés) avec sa e-cig ?

Le vapotage et les drogues

Non, la vape n’est pas un produit stupéfiant. Les matériels et e-liquides proposés sur Taklope.com sont 100% légaux en France. Les cigarettes électroniques sont une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac, selon Santé Publique France. Elles sont à réserver aux fumeurs pour la réduction des risques tabagiques ou le sevrage tabagique. On les différencie toutefois des traitements (substituts nicotiniques) pour le sevrage tabagique, délivrés en pharmacie.

Combiner la cigarette électronique, à savoir une aide pour arrêter ou réduire sa consommation de tabac, à un substitut nicotinique délivré en pharmacie peut sembler être une bonne idée pour un apprenti vapoteur essayant d’arrêter de fumer. Sachez qu’il est possible de cumuler la e-cig et un substitut nicotinique comme le patch par exemple, à condition de veiller à bien doser la nicotine apportée par chaque matériel.

Note : Taklope vous conseille toutefois de vous orienter rapidement vers le produit qui vous correspond le mieux.

Ce qui est certain, c’est que vapoter est toujours préférable pour votre santé et celle de votre bébé que de continuer à fumer du tabac pendant votre grossesse et ce, même si vous réduisez votre consommation.

Le pneumologue Bertrand Dautzenberg préfère toutefois qu’une femme enceinte essaie d’utiliser les techniques de sevrage tabacologique (patch, gomme à mâcher, etc) avant de conseiller la e-cig. Ces substituts nicotiniques ne fonctionnant pas sur tout le monde, la cigarette électronique est en fait utile en 2ème intention.

La vape durant une grossesse

De plus, une étude prospective, réalisée dans une maternité de Dublin (Irlande) en février 2020, prouve que la cigarette électronique n’a aucun impact sur la formation de votre bébé.

Cependant, ne vous méprenez pas, quelle que soit la méthode utilisée, la nicotine (ainsi que le Propylène Glycol et la Glycérine Végétale dans le cadre de la vape) passe dans votre sang et donc dans celui de votre bébé. Les composants circulant dans votre système sanguin avec la vape étant moins dangereux que les substances toxiques délivrées par le tabac, vous opérerez une réduction des risques sans toutefois les arrêter complètement.

La cigarette électronique est un matériel délivrant de la nicotine destiné uniquement à aider les fumeurs à entamer sereinement une démarche de sevrage tabacologique, et donc à arrêter ou réduire leur consommation de tabac. C'est pourquoi Taklope déconseille à toute personne non-fumeuse de commencer à vapoter.


Les dangers de la vape

Un rapport de l’Office Français de prévention du Tabagisme, avec le soutien de la Direction Générale de la Santé, datant de 2013, démontre que, la vapeur générée par une e-cig, n’émanant pas d’une combustion, ne présente aucune trace de monoxyde de carbone et de particules solides, principales substances dangereuses et polluantes présentes dans la fumée de cigarette.

Les dangers de la vape

De plus, contrairement à la fumée de cigarette, il est prouvé que cette vapeur disparaît à 95% dans la minute pour se vaporiser en gaz. Il n’existe cependant pas, à ce jour, de données permettant d’évaluer combien de temps ces gaz peuvent être polluants.

Compte tenu du scandale sanitaire ayant eu lieu aux USA en septembre 2019, vous êtes en droit de vous poser la question.

Les effets de la vape sur les poumons

Pas de panique chers apprentis nuageux, c’est en novembre dernier que le Center for Disease Control and Prevention (CDC) a innocenté les produits réglementés de la vape en pointant du doigt le réel coupable de l’affaire : l’acétate de vitamine E présent dans certains e-liquides de contrefaçon contenant du THC.

De plus, au cours du mois de décembre 2019, l’Académie Nationale de Médecine a souhaité mettre un point d’honneur à rassurer les Français sur la qualité et la sureté des produits de la vape respectant les normes françaises. Mieux encore, l’institution y rappelait que la Haute Autorité de Santé avait fait de la cigarette électronique en France un produit utile à l'arrêt du tabac et qui a fait ses preuves, grâce à ces normes de qualité et de sécurité.

C’est plutôt improbable puisque le risque est largement contrôlé.

La « maladie du pop-corn » est en réalité le surnom de la bronchiolite oblitérante, une maladie bouchant les alvéoles des poumons. On l'attribue souvent au diacétyle, une molécule aromatique sucrée souvent utilisée par les fabricants de pop-corn et parfois utilisée dans certains e-liquides pour leur donner un goût beurré gourmand.

Vapotage et maladies pulmonaires

Heureusement, l'utilisation du diacétyle est aujourd'hui sévèrement encadrée dans le monde du e-liquide, voire complètement boudée et chassée par les fabricants.

Aujourd’hui, aucune étude scientifique et sérieuse n'a établi de lien entre vapotage et infarctus du myocarde. Chez les fumeurs, le risque accru de subir un accident cardiovasculaire grave, comme une crise cardiaque, a été mis en corrélation avec la toxicité des substances produites par la combustion du tabac. Des substances non dégagées pendant la vaporisation des cigarettes électroniques.

La vape et le risque d’infarctus

Une étude française menée par le cardiologue Mathieu Kerneis est toutefois en cours pour déterminer les éventuels effets des cigarettes électroniques sur le système cardiovasculaire. Elle vise plus précisément à "déterminer l’impact de l’e-cigarette sur les plaquettes et leur capacité à former un caillot".

Plusieurs études scientifiques, telles que l'étude d'A. Solinas (Directeur du département de la Santé Publique de l’Université de Cagliari), affirme que le vapotage n'aggrave pas et ne provoque pas d'asthme. Un fumeur souffrant d'asthme peut alors trouver une aide au sevrage dans la vape.

Le vapotage et l’asthme

Attention aux raccourcis : l'arrêt du tabac et la régénération des bronches entraînent bien souvent une forte toux durant les premiers jours. Cette toux, permettant à l'organisme de nettoyer les poumons, est quelquefois associée à l'apparition ou à une accentuation de crises d'asthme. Dans ce cas, il s'agit là d'un effet secondaire du sevrage tabagique et le vapotage n'est pas le responsable.

Si vous êtes sujet aux crises d’asthme et que vous souhaitez débuter le vapotage dans le cadre d’un sevrage tabagique, mieux vaut consulter votre médecin pour établir un diagnostic et un suivi personnalisés.

Les e-liquides pour cigarettes électroniques (sauf ceux dosés à 0mg/ml) contiennent de la nicotine liquide qui est à l’origine de la dépendance au tabac.

La vape et l’addiction

Cependant, Taklope tient à vous prévenir que la nicotine est NON cancérigène et qu’elle est indispensable dans le cadre d’un sevrage tabagique.

Note : pour rappel, les substituts nicotiniques, tels que les patchs, les timbres, les gommes à mâcher, les inhalateurs, les comprimés ou encore les pastilles, contiennent de la nicotine.

La nicotine est toxique et hautement irritante uniquement au delà d'un certain dosage, très élevé. Dans le cadre d'une administration par la vapeur avec un e-liquide et une cigarette électronique légalement commercialisés en France, on ne peut donc pas lui imputer un caractère toxique ou cancérogène. Elle reste en revanche addictive.

Pour éviter tout risque de surdosage, la Directive sur les Produits du Tabac européenne de 2016 a limité le dosage maximal de la nicotine dans les e-liquides à 20mg/ml. Il convient toutefois de faire attention lors de la manipulation du produit mais aussi de son rangement, pour s'assurer de ne pas le laisser accessible à des enfants.

La toxicité de la nicotine

Cette même directive oblige les fabricants à informer les consommateurs des risques de la nicotine en cas de contact avec la peau ou d'ingestion.

Si la vape comporte moins de risques pour la santé que le tabac, elle n'est pas un médicament pour autant et encore moins un détergent. Arrêter de fumer contribue par contre à retrouver de meilleures capacités respiratoires, en vous dispensant des milliers de substances toxiques contenues dans la cigarette, à l’origine de bien des maux.

  • On estime qu'après 48h sans tabac, la pression artérielle redevient normale en l'absence de monoxyde de carbone.

  • En 8 jours, le goût et l'odorat se redéveloppent.

  • En 5 ans, les risques de cancers de la bouche et de la gorge ainsi que de maladies cardiovasculaires baissent de 50%.

  • En 10 ans, les risques de cancer du poumon sont réduits de moitié.

Avant toute chose, la toux que vous éprouverez les premiers jours de vape n’est pas due à l’utilisation d’une cigarette électronique, mais bien à l’arrêt du tabac.

Lorsque vous arrêtez de fumer, une toux grasse permet alors à votre corps d’éliminer les résidus de monoxyde de carbone ayant encombré/irrité vos bronches. Il est donc recommandé de laisser une à deux semaines à votre organisme pour qu’il récupère tout seul.

Note : si la toux dure plus longtemps, le taux de nicotine de votre e-liquide est probablement trop élevé. Réduisez-le pour vous soulager.

Absolument pas !

D’un : parce que les e-liquides ne contiennent qu'une infime quantité d'eau. De deux : parce que la vapeur aspirée ne se condensera jamais assez dans les poumons pour vous faire boire la tasse. Une vieille légende urbaine aussi sérieuse que celle affirmant qu’un monstre résiderait dans le lac du loch Ness…

Faux. La vape n'est pas un médicament ni un pansement. Cependant, en raison de l'absence de monoxyde de carbone dans la vapeur, la cigarette électronique affecte théoriquement moins la capacité régénératrice des tissus par rapport au tabac.

Le vapotage accélère la cicatrisation

Note : bien que le sujet soit à ce jour peu documenté, l'alternative du vapotage pour les patients en conditions postopératoires semble intéresser de plus en plus les professionnels de santé.

La e-cigarette ne jaunit pas les dents. Votre sourire ultra-brite ne risque donc rien.

La principale cause du jaunissement accéléré des dents chez un fumeur est la présence de goudron dans ses cigarettes de tabac. Or, il n'y a pas de goudron dans les e-liquides pour vaporisateur. Avec la vape, le jaunissement naturel de vos dents retrouvera son rythme normal, et vous ne constaterez pas de nouvelles tâches sur vos belles quenottes.

Vapoter ne fait pas grossir. En revanche, se sevrer de la nicotine peut avoir un impact sur votre ligne oui.

Comme pour n'importe quel sevrage, l'Homme a la tendance à vouloir compenser le manque par autre chose dont une mauvaise manie de traîner à côté du réfrigérateur. Ainsi, si le e-liquide cookie triple caramel et boule de glace à la vanille ne contient aucune calorie, il se peut que le sevrage de nicotine vous pousse au grignotage, qu’il soit assisté par la vape ou non.

La vape et le poids

Si vous vapotez dans l’optique de vous débarrasser des substances toxiques de la cigarette de tabac, sans baisser votre consommation de nicotine, il n'y a aucune raison de voir les chiffres de la balance augmenter !

Hormis les propriétés asséchantes du propylène glycol sur les muqueuses, les e-liquides pour cigarettes électroniques ne comportent pas d'agents connus pour accélérer le vieillissement de la peau.

Les effets destructeurs de la fumée de cigarette sur la peau sont majoritairement liés au monoxyde de carbone et au goudron. Deux composants 100% exclus dans l’univers nuageux de la vape.


Vapotage et allergies

Ce risque n’est pas à écarter oui. Bien que rare, il est possible qu'une allergie alimentaire survienne en vapotant. Le risque découle bien souvent de l'arôme utilisé. Certains e-liquides contiennent des arômes naturels, semblables à ceux provoquant les réactions allergiques, mais la majorité utilisent des arômes de synthèse imitant la saveur, sans pour autant déclencher de réaction.

Les allergies liées à la vape

Alors, mieux vaut être vigilant en écartant tous les e-liquides et arômes DIY contenant une saveur à laquelle vous savez être sensible. Les milliers de recettes existant sur le marché devraient vous contenter sans vous faire prendre de risque !

Lorsqu’un fumeur de tabac s’écarte du chemin goudronné pour emprunter la voie de la vapeur, son corps, habitué à traiter avec les substances toxiques de la cigarette traditionnelle, peut « souffrir » de certains effets secondaires souvent bénins et éphémères.

Avant toute chose, il est nécessaire de faire la distinction entre les effets secondaires liés à l’arrêt du tabac (maux de gorge, toux, saignements des gencives, prise de poids, insomnie, fatigue et maux de tête) et ceux provenant véritablement de l’utilisation de la cigarette électronique.

Les effets secondaires du vapotage

Les effets secondaires liés à l’utilisation de la vapoteuse :

  • l'assèchement des muqueuses dû à la présence de Propylène Glycol (PG), un ingrédient absorbant l’eau pouvant provoquer des assèchements qui, rassurez-vous, ne présente pas de risque pour la santé. Pour lutter contre ce désagrément, pensez à vous hydrater régulièrement.

  • des maux de tête liés à un surdosage de nicotine. Débutant dans l’univers de la vape, vous allez probablement devoir tester plusieurs dosages de nicotine avant de trouver le taux qui vous convient. C’est lors de cette recherche que vous pourrez constater quelques maux de tête. En effet, un taux de nicotine, trop élevé par rapport à vos besoins, peut engendrer une surdose, une excitation du cerveau et donc des céphalées.

  • des allergies provoquées par la présence de Propylène Glycol (PG). Bien que plutôt rares, certains vapoteurs supportent mal le PG et peuvent être confrontés à plusieurs symptômes (nausées, migraines ou des maux de gorge chroniques).

Rassurez-vous chers vapoteurs, votre allergie ne vous empêchera pas de voyager dans les nuages. Vous pouvez opter pour des e-liquides au Végétol, un ingrédient 100% végétal, qui offre une vaporisation identique à celle des e-liquides PG/VG plus classique.

E-liquides au végétol

Note : les e-liquides dits « Full VG » (composés à 100% de Glycérine Végétale) peuvent également contrer votre allergie au Propylène Glycol. Cependant, ces e-liquides sont déconseillés pour les débutants, car compatibles qu’avec des e-cigs très puissantes.


Cigarette électronique VS tabac

Vapoter et fumer sont deux choses bien différentes. Le verbe « vapoter » signifie inhaler la vapeur d’une cigarette électronique. Le verbe « fumer », quant à lui, consiste à inhaler la fumée dégagée par la combustion d’une cigarette de tabac.

La vapeur produite par une e-cig ne provient pas de la combustion du e-liquide, mais bien par sa vaporisation, ce qui la différencie de la fumée d’une cigarette traditionnelle.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la vapeur produite par une cigarette électronique ne provient pas de la combustion du e-liquide, mais de sa vaporisation, contrairement à la cigarette traditionnelle qui dégage des substances toxiques lorsqu’elle est brûlée.

Aujourd’hui, il n’existe aucune étude ni aucune preuve affirmant que la cigarette électronique est plus néfaste que le tabac. La vape est même officiellement reconnue, par le ministère de la santé britannique, comme étant « au moins 95 % moins nocive que le tabagisme ». En France, de tels chiffres ne sont pas présentés. Santé Publique France rappelle toutefois sur le site tabac-info-service.fr que la cigarette électronique utilisée seule est beaucoup moins dangereuse que la cigarette classique car le vapoteur n’inhale pas les substances toxiques du tabac.

Absolument pas. Ne vous laissez pas avoir par cette pure invention de l’industrie du Tabac pour attirer les vapoteurs et les débutants dans leurs filets !

Le tabac à chauffer ressemble au vapotage, s’inspire du vapotage, mais n’est en aucun cas semblable au vapotage. Bien que débarrassé des effets toxiques liés à la combustion, le tabac chauffé reste du tabac. Il est certes moins nocif que la cigarette, mais toujours plus nocif que la vape. En plus, ces dispositifs restent chers et ne vous permettront pas de réguler votre consommation de nicotine.

> Vous souhaitez en savoir plus sur les différences entre la vape et le tabac chauffé ? Rendez-vous sur notre article La vape VS le tabac chauffé.

Il est aujourd’hui difficile de comparer clairement le budget cigarette et cigarette électronique. Mais nous allons essayer de vous répondre au mieux.

Là où fumer ne nécessite qu’un briquet et un paquet de tabac (environ 11€), la vape demande un peu d’investissement au départ avec un kit débutant et un flacon de e-liquide (environ 30€).

Prix du vapotage

Cependant une fois équipé, quelques économies commencent à se faire ressentir du côté de la vape :

  • Un « petit fumeur » (1 à 5 cigarettes par jour) consomme à peu près 1 paquet par semaine (40€ de tabac par mois) et vaporisera environ 2 flacons de e-liquide par mois (2*5€ - environ 10€) et 2 résistances (2*2,50€ - environ 5€). Sa consommation de tabac à 40€/mois passe donc à environ 15€/mois.

  • Un « moyen fumeur » (10 cigarettes par jours) fume environ 3,5 paquets par semaine (140€ de tabac par mois) et vapotera, en moyenne, 3 flacons de e-liquide par mois (3*5€ - environ 15€) et 3 résistances (3*2,50€ - environ 7,50€). Il dépensera donc environ 140€/mois en tabac contre 22,50€/mois avec la vape.

  • Un « gros fumeur » (20 cigarettes par jours) consomme en moyenne 7 paquets de cigarettes par semaine (280€ de tabac par mois) et consommera, en moyenne, 5 flacons de e-liquide par mois (5*5€ - environ 25€) et 3 résistances (3*2,50€ - environ 7,50€). Sa consommation de tabac s'élève à environ 280€/mois contre 32,50€/mois avec la cigarette électronique.

Bien entendu, ces calculs sont à relativiser, le budget vape dépend de nombreux facteurs et notamment de celui de la consommation réelle et du prix réel des consommables. Cependant, ces chiffres démontrent bien un avantage économique de la vape par rapport au tabac.

Les adieux au tabac peuvent être difficiles et certains apprentis vapoteurs peuvent se montrer hésitants en jetant tout leur attirail de fumeur.

Certaines personnes vous conseilleront de jongler entre vape et tabac et d’autres vous préconiseront d’abandonner directement la cigarette traditionnelle. Sachez que ces deux méthodes sont correctes.

Cependant, l’objectif de la cigarette électronique étant de vous aider à raccrocher le tube de tabac, fumer et vapoter ne doit pas devenir une habitude. Si vous n’arrivez pas à abandonner définitivement la cigarette, nous vous recommandons de consulter un professionnel de santé.

Non ! Les grosses e-cigarettes qui produisent d'énormes nuages de vapeur ne sont pas particulièrement dédiées aux gros fumeurs.

La différence entre un petit matériel de vape et un modèle XXL tient principalement au type de sensation qu'ils produisent, mais l'apport en nicotine par bouffée peut être le même. En effet, une vapoteuse produisant de gros nuages est pensé pour les e-liquides pauvres en nicotine (3 à 9mg environ), tandis que les petits matériels sont plus adaptés aux forts taux (9 à 18mg).

Vape et grands besoins de nicotine

Ainsi, que vous preniez une petite bouffée forte en nicotine ou une longue bouffée plus faible en nicotine, le résultat final est le même. Il vous faut alors choisir (selon votre préférence) entre une e-cigarette électronique produisant des petites bouffées réalistes ou de gros nuages comme un narguilé, puis un taux de nicotine adapté à ce matériel (en fonction de vos besoins).

Cependant, la majorité des ex-fumeurs préfèrent débuter avec une cigarette électronique produisant de fines bouffées et qui utilise de forts taux de nicotine. Cette configuration ajoute alors le réalisme et l'intensité accrue en gorge en plus de l'apport en nicotine. Néanmoins, il existe des cigarettes électroniques relativement imposantes qui sont tout de même prévues pour des sensations réalistes. Un gros matériel assure alors une autonomie maximale, critère à ne pas négliger si vos besoins quotidiens sont élevés.

Ceci est une question plutôt légitime. Certains jeunes vapoteurs peuvent s’apercevoir qu’ils sont plus pendus à leur nouvelle e-cig qu’à leur ancien paquet de tabac. Sachez, chers néo-nuageux, que c’est tout à fait normal et que votre soif de vapeur peut être causée par plusieurs choses :

Vape et consommation de tabac

  • l’effet de nouveauté. Comme lorsqu’on étudie tout ce qu’offre un nouveau smartphone, par exemple, la fascination que vous avez pour votre nouvel équipement tout beau, tout neuf peut avoir pour effet d’augmenter votre consommation de nuages.

  • la peur de manquer. Cette nouvelle façon de consommer de la nicotine peut vous créer une « peur » de ne pas en recevoir assez. Il faut savoir que la diffusion de nicotine est beaucoup plus rapide pour une cigarette traditionnelle (environ 5min) que pour la vape (près de 35min). Alors après quelques bouffées, posez votre e-cig dans un coin afin de laisser la nicotine faire son travail.

  • un sous-dosage de nicotine. Une hausse de la consommation de nuages peut être également due à un mauvais dosage de nicotine. Vos besoins ne sont ainsi pas satisfaits et vous gardez constamment votre e-cig aux lèvres. Dans ce cas, nous vous conseillons d’augmenter le dosage de nicotine de votre e-liquide afin d’être plus vite rassasié.

Les e-liquides pour e-cigarette

Oui ! Fabriquer et vendre des e-liquides sur le marché français peut se révéler être un vrai casse-tête tant ils sont contrôlés.

En France, comme en Europe, chaque recette et chaque variante d'e-liquide demandent des milliers d'euros d'investissements, une infrastructure normée ainsi que des mois de préparation et de paperasse administrative afin d'être validées par les autorités sanitaires comme l'ANSES.

Contrôle des e-liquides en France

Bilan : produire/commercialiser un e-liquide en France est long et cher. Tout doit être contrôlé et validé avant et après la production. Ce processus de contrôle et de validation, fastidieux, par les autorités sanitaires, assure aux consommateurs français une sécurité.

> Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous sur notre page pour tout connaître du processus de fabrication d'un e-liquide.

Un e-liquide est un juice prêt à vaper, nicotiné ou non. Vous trouverez notre sélection d’e-liquides dans l’onglet « E-liquides » sur Taklope.com.

Un arôme (aussi appelé concentré) est un produit à diluer dans une base PG/VG pour ensuite être vapoté. Vous trouverez notre sélection d’arômes/concentrés pour e-liquides DIY dans l’onglet « DIY » sur Taklope.com.

Carburant de votre cigarette électronique, un e-liquide est composé de plusieurs ingrédients :

  • de la base PG/VG (PG pour Propylène Glycol et VG pour Glycérine Végétale donnant la texture aux e-liquides ;

  • de la nicotine (facultatif), dosée entre 0 et 20mg/ml, pour compenser le manque lié à l'arrêt du tabac ;

  • des arômes naturels ou synthétiques pour parfumer les e-liquides ;

  • de l’eau déminéralisée et/ou de l’alcool éthylique permettant de fluidifier et d’homogénéiser le mélange.

Composition d’un e-liquide

> Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre guide pour tout savoir sur le e-liquide.

>> Besoin de conseils pour trouver votre premier e-liquide ? Notre guide sur comment choisir son e-liquide saura vous orienter.

Ingrédient essentiel à la fabrication de la plupart des e-liquides, la base PG/VG est constituée de Propylène Glycol (PG) et de Glycérine Végétale (VG). C’est sur cette base que sont ensuite dilués les arômes et la nicotine.

Le Propylène Glycol (PG) est un exhausteur de goût et un fluidifiant qui favorise le « hit » en gorge (sensation de contraction dans la gorge lors de l’inhalation). La Glycérine Végétale (VG) quant à elle sert d’épaississant et permet de produire une belle vapeur.

Sur votre vape : rien. Sur votre impact environnemental de vapoteur : beaucoup.

Contrairement à une base traditionnelle composée de PG/VG, issue de la pétrochimie et de la saponification entre graisse végétale et soude, une base végétale est fabriquée avec des ingrédients végétaux issus de l'Agriculture biologique.

Base végétale Taklope

Également appelée « base MPG/VG », elle est constituée de Mono Propylène Glycol Végétal (MPG) issu du colza (ou de Végétol obtenu par la biofermentation de la glycérine végétale) et de Glycérine Végétale Biologique (VG) issue du maïs et du soja.

Note : plus naturelle et écologique, cette base est également recommandée aux vapoteurs sensibles au Propylène Glycol classique.

Eh bien oui et non. Il existe, sur le marché, de nombreux e-liquides, appelés « Classic », reproduisant au mieux le goût du tabac quoiqu’un peu plus doux et sucré qu’une cigarette. Cependant, les sensations entre la vape et le tube de tabac sont bien différentes.

E-liquides saveurs classics Taklope

La vapeur, plus suave et moins irritante pour la gorge, s’apparente plus aux sensations apportées par un narguilé (ou chicha). Vos premières bouffées sur une e-cig ressembleront probablement à ce que vous avez ressenti lors de vos premières cigarettes.

Parfaitement adaptés pour les vapoteurs en pleine démarche de sevrage tabagique, les sels de nicotine apportent une satisfaction plus rapide que les e-liquides nicotinés habituels. Dosés à 10mg/ml ou 20mg/ml, ils sont en effet plus rapidement absorbés par l’organisme, mais également plus doux en gorge.

E-liquides sel de nicotine Taklope

De plus, les sels de nicotine permettent des dosages de nicotine plus élevés sans provoquer de sensations trop fortes ou irritantes lors de l’inhalation. Le « hit » en gorge est alors plus léger et plus réaliste, tout en conservant un effet maximal sur votre satisfaction.

Durée d’un flacon de e-liquide

Difficile de répondre à cette question, car tout dépend de vos besoins. Pour vous donner plus ou moins une idée :

  • Un « petit fumeur » (fumant entre 1 et 5 cigarettes / jour), consommera environ 2 flacons de e-liquide / mois.

  • Un « moyen fumeur » (fumant environ 10 cigarettes / jours), vapera, en moyenne, 3 flacons de e-liquide / mois.

  • Un « gros fumeur » (fumant plus de 20 cigarettes / jours), consommera environ 5 flacons de e-liquide / mois.

Ces chiffres sont donnés à titre indicatif.

Oui. Tout flacon, respectant la réglementation, doit comporter une date limite de consommation optimale (DLUO) ou date de durabilité minimale (DDM). Attention, ce n’est pas une Date limite de consommation (DLC). En principe, un juice fabriqué dans les règles de l’art se conserve à peu près 2 ans.

Date limite de consommation d’un e-liquide

Pour une saveur durable, veillez à conserver vos eliquides dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et à température ambiante. Bien conservé, un e liquide pour cigarette électronique pourra être vapoté quelques semaines après dépassement de sa DLUO sans variation significative de goût ou de qualité.

Oui, mais soyez rassuré : aucun vapoteur n'est à ce jour mort de soif !

La raison principale de cette déshydratation est que la nicotine ainsi que le Propylène Glycol, constituant certains e-liquides, ont des propriétés hygroscopiques. En d’autres termes, ils absorbent l'humidité et peuvent assécher les muqueuses du nez ou de la bouche.

La tête de mort, présente sur les flacons, témoigne de la présence de nicotine dans le e-liquide. Une substance qui peut être extrêmement toxique si elle est utilisée dans un cadre inhabituel. Elle peut même alors provoquer des arrêts cardiaques. La nicotine ne constitue heureusement pas un danger pour un adulte en bonne santé lors du vapotage, qui peut consommer sans risque un juice dosé à 20mg/ml.

Signe tête de mort sur les e-liquides

La présence de ce signe sur un flacon de e-liquide est obligatoire, conformément à la norme française relevant de la classification de l’Union Européenne. Il s’agit là d’un principe de précaution incitant les utilisateurs à respecter les conditions d’utilisation du produit.

Même si les odeurs se dégageant des flacons de e-liquides fruités ou gourmands peuvent être alléchantes, ce ne sont, bien sûr, pas des produits alimentaires que l’on peut ingérer sans risque. Les vapoteuses, quant à elles, sont composées de petits composants fragiles qui peuvent attirer les bambins.

Il est évident que ces produits sont à enlever de la portée des enfants, tout comme les produits ménagers qui trainent dans les placards, les boîtes de médicaments et même certains cosmétiques. En France, les matériels et les e-liquides sont obligatoirement dotés d’un dispositif de sécurité enfant.

Pour maximiser le résultat de votre e-liquide à booster, il vaut mieux que votre mélange booster de nicotine + e-liquide 0mg soit réalisé avec le même dosage de PG/VG.

Cependant, avec un e-liquide 60/40 PG/VG, le choix de booster est assez restreint. Vous pouvez donc tout à fait mélanger un booster 50/50 ou 25/75 PG/VG à votre e-liquide. Cette combinaison changera légèrement le ratio PG/VG de votre e-liquide sans avoir un impact significatif sur le rendu de votre vape.


La réglementation sur le vapotage

La vape en France est bien sûr très réglementée. La « Tobacco Product Directive » (TPD) est une directive européenne, transposée en France depuis 2016, visant à encadrer la vente des produits du tabac ou apparentés au tabac tels que les e-cigs et les e-liquides.

Les règlementations de la vape

L’article L3513-6 du code de la santé publique interdit l’utilisation de la vape (que le e-liquide soit nicotiné ou non) dans les lieux suivants :

  • Les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs ;

  • Les moyens de transport collectif fermés ;

  • Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif (tels que les open space, les ateliers, les salles de réunions, les cafétérias ou encore les vestiaires et les toilettes).

Vapotage dans les lieux publics

Les lieux fermés et couverts accueillant du public comme les bars, les restaurants ou les commerces ne sont, en principe, pas concernés par cette loi, mais peuvent toutefois interdire la cigarette électronique dans leur règlement intérieur. Une signalétique sera alors affichée à l’entrée de ces endroits pour en informer les vapoteurs.

Attention : en cas de non-respect de cette interdiction, vous vous exposez à une contravention de 2e classe, soit 35€ d’amende.

Bien que l’article L3513-6 du code de la santé publique interdit l’utilisation de la vape dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif. Il ne prohibe, cependant, pas la vape dans les lieux tels que les locaux de travail accueillant du public, les lieux de travail non couverts ni fermés ou encore les bureaux ou locaux à usage personnel.

Vapoter au travail

Bien entendu, le règlement intérieur de votre entreprise peut prévoir l’interdiction du vapotage dans les lieux évoqués ci-dessus et votre employeur peut, s’il le désire, mettre à disposition des vapoteurs et/ou des fumeurs un espace fermé à l’intérieur de ses locaux.

Dans certains pays, la vape est tout simplement prohibée. Ne vous amusez pas à souffler des nuages de vapeur en Inde, en Thaïlande, à Hong-kong, en Malaisie, au Brésil (liste non exhaustive) sans quoi vous risquerez de vous exposer à une lourde amende, une confiscation de votre matériel et même, dans de rares cas, à une peine de prison.

Vapoter à l'étranger

Pour bien préparer votre voyage, savoir si votre fidèle amie la e-cig est autorisée ou non dans votre destination ou connaître les prédispositions à adopter pour prendre l’avion tranquillement, nous vous invitons à consulter le guide du vapoteur en vacances.

Loading...

Suggestions

Produits

No results in products
No results in categories