Les Tests,

Top Krono : kit Drag 4 Voopoo – Test rapide et bilan des ajouts

Test et découverte du kit Drag 4 par Voopoo

Bonne année mes p’tites cheminées ! En janvier, c’est Voopoo qui ouvre le bal en présentant le nouveau kit complet Drag 4. À peine remis des excès de bouche et de bûches, nous voici donc repartis pour un festin de clouds en compagnie de la dernière génération de setups double-accus de la série Drag. Au menu, un mod mis à jour, un clearo vraiment nouveau, et une série de petits ajouts égrainés çà et là. On commence à avoir l’habitude : chaque nouveau kit d’une grande marque telle que Voopoo et compagnie relève autant du plaisir des sens que d’une partie des sept différences.

Alors, « Top Krono » : découvrons ensemble le nouveau kit Drag 4 Uforce-L, voyons ce qu’il a dans le ventre faisons un tour des nouveautés qu’il fallait avoir remarquées !


Introduction au kit e-cigarette Drag 4 Voopoo

Pour les deux du fond qui dormaient ces deux dernières années, une petite présentation s’impose.

Avant de littéralement « plier le game » avec ses kits pods, la gamme Drag de Voopoo était une série de kits complets dopés aux watts et à la technologie, à la manière de ce proposerait aujourd’hui des marques comme Smok ou Vaporesso. Assagie, la gamme gagna alors en maturité et se positionna ainsi sur des matériels à l’esthétique plus léchée, tout en proposant aussi bien des kits pods que des kits doubles-accus bien énervés tels que celui qui nous intéresse aujourd’hui.

Le kit Drag 4 de Voopoo suit donc le précédent kit Drag 3 (si nos calculs sont bons). Pendant les 2 ans de battement entre les deux opus, Voopoo a préféré confier ses e-cigs les plus puissantes à la gamme Argus, à l’image de la dernière Argus GT II. Aujourd’hui, le nom de Drag revient en force dans un nouveau kit complet comme on en fait presque plus, survolté, mastoc et surpuissant. Mais la question reste alors : qu’a-t-il de différent ?

Design de la box Drag 4

Il y a fort à parier que dans tout cela, ce soit surtout la box Drag 4 à elle seule qui attise votre appétit de vapoteur sans peur. À regarder de plus près son design, on retrouve une esthétique tout à fait dans la lignée de la précédente mouture, caractérisée par un châssis en zinc très anguleux et à l’aspect plutôt fin et épuré.

Côté déco, Voopoo nous laisse le choix d’une box Drag 4 avec un panneau en bois objectivement très raffiné, ou des versions en résine plus bariolées en hommage aux précédentes générations.

Comparatif des box Voopoo double accus
À gauche la box Drag 3, au centre la Drag 4, à droite l’Argus GT II

Comparé à la précédente box Drag doubles-accus et à la plus récente Argus GT II, on remarque que si la nouvelle Drag 4 ne bouleverse pas les codes, elle s’affine en proposant un look plus étiré, encore plus ciselé et même minimaliste. L’influence des derniers pods E60 et H80S s’en ressent !

Pourtant, même si son design lui donne l’air plus fine, la box Drag 4 et ses aînées conservent des dimensions très similaires. Elle se révèle même assez lourde : 153g à vide, 247g avec son clearomiseur et 335g avec les accus insérés. On est donc en présence d’un setup certes très épuré, mais loin de ce que l’on pourrait appeler « compact » !

Comparatif 360° Drag 4 et Aegis L200

Allez, on sait que vous mourrez d’envie de savoir qui de la Drag 4 ou de son éternelle rivale de chez Geek Vape est la plus fine ou la plus belle. Si vous nous demandez notre avis, on dira que la L200 est plus maniable, mais que la Drag 4 a toujours plus de classe !

top krono drag 4 cuir

Terminons notre inspection des travaux finis avec « LE » petit détail qui fait la différence. Vous savez que Voopoo aime le cuir. Vous savez aussi que trop de cuir tue le cuir, et que la frontière entre un mod design et un canapé en skaï n’est jamais loin.

Pour la Drag 4, Voopoo s’est restreint à une simple petite tranche extérieure en cuir bien rembourré, très discrète mais très confortable en main. On croirait voir la tranche d’un beau livre. Un ultime détail utile, et séduisant !

Les accus s'insèrent plus facilement dans la box Drag 4 grâce à son panneau entièrement amovible

Mais la nouveauté phare que les plus terre-à-terre d’entre nous apprécieront, c’est sans doute son panneau arrière entièrement amovible et aimanté libérant l’accès aux slots pour accus.

La précédente Drag possédait un clapet sur charnières situé sous la box, très classique mais aussi et surtout très fragile. Ici, le système a les moyens de bien mieux endurer l’usure du temps. Mais alors, que se passe-t-il lorsque l’on enfonce nos deux meilleurs accus 18650 dedans ?

Chipset GENE TT 2.0 177W avec écran couleur

Et bien il se produit une salade de watts agrémentée d’un savoureux écran couleur très net, toutefois teinté d’un curieux arrière-goût de déjà-vu. En effet, si l’interface du kit Drag 4 s’est épurée par rapport à la version 3, on retrouve néanmoins le même chipset GENE TT 2.0 présent dans l’Argus GT II.

Sans grande surprise donc, nous retrouvons une puissance de 177W (pourquoi pas 200W ? Sans doute une haine pour les nombres ronds…), ainsi qu’un port USB-C Fast Charge de 3A au cas où vos accus auraient besoin d’un sérieux coup de jus express.

Liste des modes présents dans le kit Drag 4

Souvenez-vous… Fut-il un temps où Voopoo avait sacrifié sa quête de la « tech » pour ne limiter ses kits qu’à deux fonctionnalités basiques : Smart (réglage automatique) et RBA (réglage libre de la puissance). La précédente box Drag 3 avait souffert de cette philosophie, oubliant que son destin serait aussi de servir des vapoteurs experts et leurs atomiseurs, alors lésés par cette absence de contrôles avancés.

Le kit Drag 4 remédie enfin à cela en ajoutant 4 modes TC pour le contrôle de température, ainsi que le mode ÉCO repris des derniers pods Drag E60 et H80S.
C’est pas mal. Disons que c’est l’essentiel pour satisfaire tout le monde. Enfin, avouons quand même qu’un petit mode Curve ou un Bypass ne serait pas du luxe…

Zoom sur le switch multifonction

Terminons sur la box Drag 4 avec sa toute dernière nouveauté. Les Aegis avaient créé le switch A-Lock, et Voopoo avait répliqué avec son QS-Lock. Et là, stupeur ! La Drag 4 reprend les devants avec un nouveau switch multifonction, soit un interrupteur on/off pratique qui peut être paramétré pour servir divers usages.

Dans le menu Switch, on peut alors décider la fonction de l’interrupteur. Il pourra ainsi servir à verrouiller les boutons +/-, à allumer et éteindre la box ou à la verrouiller entièrement (ce qui est donc comme la fonction Allumer/Éteindre, la consommation de batterie en plus). C’est astucieux. Pas révolutionnaire, mais agréablement astucieux !

Découverte du clearomiseur UForce

Mais alors, si la box Drag 4 n’apporte que de mineurs changements, peut-être la nouveauté se trouve-t-elle au sommet. En effet !

Voopoo aurait pu faire un kit Drag 4 complet en ressortant les clearomi-pods PnP ou son Maat Tank de leur moule, mais elle a préféré nous offrir un réservoir tout beau tout neuf fait d’acier ! Tout le monde avait oublié la gamme de réservoirs U Force, et la voici ressuscitée avec le nouveau UForce-L, un gros engin au design entouré de jolis petits bourrelets et gravé d’une tête de Cerbère.

top krono drag 4 uforce2

Soyons honnêtes, le nouveau clearomiseur Uforce-L du kit Drag 4 est là pour concurrencer pleinement le roi de l’Olympe. Il est alors livré de deux Pyrex au format droit de 4ml ou Bulb de 5,5ml, et met en avant un top-airflow antifuite tel que Voopoo n’en avait encore jamais proposé.

Une mise à niveau bienvenue qui devrait enfin offrir à la marque une place de choix parmi les clearomiseurs subohms, même si, esthétiquement parlant, ce UForce-L peut en décevoir certains par son aspect fantasque loin du côté épuré de la box.

top krono drag 4 pnptw

À l’intérieur, rien de neuf, et c’est étonnamment une bonne nouvelle ! Tandis que le Maat Tank utilisait les résistances TPP, le kit Drag 4 UForce-L a la courtoisie de nous offrir la polyvalence et l’indétrônable qualité des résistances PnP. Il inclut d’ailleurs les versions TW-15 et TW-20 pour nous faire goûter à leur technologie Mesh 2-en-1.

« La technologie quoi ??? »

On s’explique. La quasi-totalité des résistances Mesh actuelles sont composées d’un seul ruban replié sur lui-même pour former un cercle. Les résistances PnP-TW, elles, utilisent deux bandes, deux fois plus courtes et repliées en demi-cercles. Le résultat, c’est que toute la surface de la résistance chauffe plus vite, et de manière plus homogène. Les Mesh traditionnels concentrent naturellement leur chauffe au milieu du ruban. Ici, puisqu’il y a deux rubans, il y a deux « zones de chauffe maximale », et la répartition de la chaleur s’en retrouve ainsi meilleure.

C’est clair ? Attention : interro surprise mardi prochain !

top krono drag 4 fill

Voilà, vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur le kit Drag 4 et son clearomiseur UForce-L. Maintenant, il ne reste plus que la partie la plus amusante : le test !

Avis final sur le kit Drag 4

Clairement, se demander « qui du UForce L ou d’un Zeus Tank est le plus puissant » revient à se demander « qui c’est le plus fort entre l’hippopotame et l’éléphant ».

Avec le kit Drag 4, Voopoo joue dans la cour des très grands et nous propose une vape DL aussi aérienne que possible. Si l’on devait être pointilleux, on dirait que son drip-tip 810 un peu moins large que la concurrence et ses résistances PnP-TW produisent une vape plus chaude. La vapeur n’en finit pas de jaillir à chaque puff, et les saveurs sont excellentes avec un e-liquide gourmand. Comme souvent avec ce type de setups taillés pour la vape « super-subohm-super-vénère », le réglage de l’airflow s’avère anecdotique. N’espérez donc point trop de polyvalence de sa part !

top krono drag 4 end

Les kits se suivent et se ressemblent dans la vaposphère millésime 2022-2023. Pour Voopoo, comme ailleurs, le nouveau kit Drag 4 est l’occasion de nous proposer un setup bien sous tous rapports, parsemé de petites innovations bien senties à défaut de nous offrir de vraies nouveautés. Côté vape, le UForce-L réussit sa mission de nous faire profiter d’une grosse vape subohm sans fuite, mais pas sans goût. De quoi compléter encore un peu plus le catalogue de cigarettes électroniques Voopoo !

TK white gold square2

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi aimer ces articles