Nos Astuces, CBD

Comment utiliser l’huile de CBD ?

Couverture comment utiliser lhuile de CBD

Elle a le vent en poupe, et pour cause ! L’huile de CBD renferme un petit trésor issu de plantes de la famille Cannabis Sativa L, dont le chanvre, utilisées dans la pharmacopée chinoise dès l’an 1 après JC : le cannabidiol (CBD). Une molécule appartenant aux cannabinoïdes, comme la THC responsable de l’addiction chez les consommateurs de marijuana. Attention aux amalgames : le CBD est très différent de la THC car totalement dépourvu de propriétés psychotropes, et sans dépendance, puisqu’il est même utilisé dans la lutte contre les addictions.

L’intérêt du cannabidiol réside dans sa capacité à se fixer aux récepteurs du système endocannabinoïde chez l’être humain, lui permettant d’agir directement sur le métabolisme et le système immunitaire pour les réguler. Ce faisant, le CBD équilibre les fonctions du corps et contribue à une alternance veille/sommeil satisfaisante, ainsi qu’à une sensation de bien-être lié à une relaxation musculaire véritable, une diminution des douleurs (le cas échéant) et un apaisement de l’agitation du mental. Le cannabidiol possède plus précisément des propriétés thérapeutiques intéressantes, à la fois neuroprotectrices, antalgiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires, et antiémétiques, dont la médecine moderne cherche actuellement à déterminer le champ exact d’application.

Si choisir une huile de CBD de qualité est une première étape pour profiter au mieux des bienfaits du CBD, ce n’est pas la seule chose à faire. Bien consommer l’huile de CBD s’apprend, et nous comptons justement vous donner les bonnes astuces pour vous en servir. Comment alors utiliser l’huile de CBD en fonction de ses attentes et de ses besoins pour en tirer véritablement profit ? Détaillons ensemble les bonnes pratiques !


1 : Bien utiliser l’huile de CBD : choisir ses principes actifs

Titre 1

Avant d’arriver dans vos mains sous forme d’huile, la molécule de CBD est extraite de variétés de cannabis spécifiques, sélectionnées pour leur génétique particulière adaptée à la règlementation française, qui favorise des taux de CBD élevés et une quasi-absence de THC dans la plante (moins de 0,3 % de sa matière sèche). On la trouve en fait en grande quantité au niveau des fleurs femelles de ces plantes. Une extraction industrielle par emploi de CO2 supercritique ou d’un solvant liquide, expliquée en détail dans notre article Comment est fabriqué le CBD ? Là où l’extraction supercritique donnera soit du CBD « full-spectrum », c’est-à-dire enrichi d’autres substances actives de la plante capables de renforcer ses effets par synergie, soit un isolat de CBD incolore et inodore pur à 99,9 %, l’extraction par solvant liquide ne permet d’obtenir qu’un isolat de CBD, lui aussi incolore et inodore, pur dans les mêmes proportions.

Le CBD ainsi extrait est ensuite ajouté dans des proportions variables à une huile de support, généralement de chanvre (fabriquée à partir des graines de chanvre), mais parfois aussi d’olive ou de coco, pour devenir propre à la consommation par voie sublinguale, orale et cutanée. Une huile de CBD comporte ainsi des propriétés doubles : celles de son principe actif, le cannabidiol, et celles de son huile de support. Chaque huile de support a bien entendu son propre goût.

Il vous faudra donc choisir en fonction de vos préférences, et de vos besoins. Les meilleures huiles de CBD sont celles dites « à spectre complet », dont le CBD « full-spectrum » agira de manière renforcée dans l’organisme par une synergie d’actifs également extraits du cannabis, qui contiennent en plus généralement des terpènes, les substances qui donneront au produit final l’odeur et le goût du cannabis dont il a été extrait.

En savoir plus sur les terpènes.

Découvrir nos huiles de CBD Bio & Full Spectrum Sixty Green


2 : Comment consommer de l’huile de CBD par voie sublinguale ?

Titre 2

S’il fallait retenir la meilleure façon d’utiliser l’huile de CBD, ce serait celle-ci : la prise sous la langue, dite aussi sublinguale. Et pour cause : elle permet au CBD d’agir plus vite dans l’organisme que la prise par voie orale, mais de bénéficier également d’une diffusion lente et durable du CBD comme dans le cas d’une prise par ingestion. Très simple à réaliser, elle demande de prélever quelques gouttes d’huile de CBD grâce à la pipette fournie et de les placer sous sa langue quelques instants avant de les avaler.

Petite explication : en plaçant quelques gouttes d’huile de CBD sous votre langue, la molécule va pouvoir pénétrer directement dans les muqueuses, riches en petits vaisseaux sanguins, et rejoindre ainsi directement la circulation sanguine. Vous bénéficierez ainsi des effets du CBD rapidement, sous 10 à 15 minutes environ, pour une durée de 3h environ. Pour autant, seule une petite partie de votre dose d’huile de CBD passera par ce biais, le reste passera par voie digestive, lorsque vous avalerez l’huile, avec une assimilation plus lente. C’est pourquoi même par prise sublinguale certains ressentent les effets pendant 6h au lieu des 3h indiquées.

Combien de temps laisser l’huile de CBD sous la langue ?

sous titre1

Une durée de 1 à 2 minutes sera optimale pour permettre à la molécule de bien se frayer son chemin dans les vaisseaux sanguins et de vous procurer ses effets efficacement et rapidement. Si le goût de l’huile de CBD, naturellement amère, vous déplaît beaucoup, n’hésitez pas à les placer sur un sucre, à laisser fondre sous votre langue, pour les mêmes effets rapides mais avec une saveur atténuée. Si vous trouvez le goût de l’huile de CBD trop désagréable malgré tout et que vous ne parvenez pas à la garder dans votre bouche aussi longtemps, aucun drame ne se produira. Vous bénéficierez seulement d’un moindre effet immédiat mais profiterez malgré tout des bienfaits du CBD longue durée obtenus dans le cadre d’une prise par voie orale.

Huile de CBD : dans quels cas privilégier une prise sous la langue ?

sous titre 2

Du fait de son action rapide, la prise d’huile de CBD par voie sublinguale est bien entendue la plus adaptée pour une action aigue, comme une crise de douleurs à soulager, des nausées, ou un stress important, pour apporter un soulagement rapidement. C’est donc le mode d’utilisation idéal dans le cadre d’une consommation très ponctuelle de CBD. C’est aussi le mode d’administration qui limite le plus une dégradation par le foie, responsable d’une légère perte d’efficacité.

Utiliser l’huile de CBD par voie sublinguale est aussi tout à fait convenable pour une consommation régulière, en maximum 3 prises journalières, puisque l’huile de CBD apporte aussi des effets sur une relativement longue durée (entre 3 et 6h). Mais attention : comme toute molécule, le cannabidiol peut avoir des interactions avec de nombreux médicaments, l’automédication n’étant jamais une pratique sans risque. Si vous êtes sujet à un ou plusieurs problèmes de santé et que vous êtes déjà sous un quelconque traitement, avant d’envisager de tester le CBD pour atténuer vos symptômes, veuillez vous rapprocher de votre médecin généraliste ou spécialiste pour discuter avec lui de la possibilité de prendre du cannabidiol, et vérifier la compatibilité avec vos médicaments. Les mêmes recommandations s’appliquent pour une prise par voie orale.


3 : Comment prendre de l’huile de CBD par voie orale ?

titre 3

Si une prise d’huile de CBD par voie sublinguale comporte aussi une consommation par voie orale puisqu’elle doit être avalée après être restée une minute sous la langue, c’est loin d’être la seule façon d’ingurgiter de l’huile de CBD. Les papilles sensibles qui n’aiment ni l’huile de chanvre, ni l’huile de coco, ni l’huile d’olive (c’est-à-dire les différentes huiles supports utilisées pour fabriquer l’huile de CBD) et/ou sont rebutées par les saveurs amères (terpènes) du CBD dit « full spectrum » dans le cas d’utilisation d’une huile de CBD à spectre complet, vont apprécier ce qui suit, destiné à atténuer le goût particulier de l’huile de CBD ou à le réinventer astucieusement.

Mélanger l’huile de CBD à ses aliments/boissons préférés

soustitre3

Première astuce pour profiter des bienfaits de l’huile de CBD sans avoir à trop en ressentir la saveur : incorporer quelques gouttes directement dans un aliment ou une boisson que vous aimez, de préférence riche en matières grasses.

Pour quelle raison ? Le cannabidiol est une molécule liposoluble qui fusionnera facilement avec tout corps gras comestible, comme les produits laitiers. Un yaourt pourra donc parfaitement faire l’affaire pour prendre simplement votre huile de CBD par voie orale en dissimulant son goût prononcé, et sans craindre de vous emmêler les pinceaux dans votre posologie.

Si vous êtes plutôt boissons chaudes, vous pourrez l’incorporer à celle de votre choix, de préférence avec un nuage de lait ou de lait végétal. Pour profiter au mieux de ses bienfaits, privilégiez l’infusion de votre choix. Verveine, tilleul, camomille, lavande, aubépine, rooibos… les plantes propices à la détente ne manquent pas. On oublie le café et le thé par contre, dont les vertus stimulantes seraient contre-productives.

Autre cas de figure : vous appréciez le goût de l’huile de CBD et avez envie d’en incorporer quelques gouttes en cuisine pendant vos préparations salées ou sucrées. Aucun problème, à quelques conditions. Premièrement, placer l’huile de CBD dans des préparations destinées à être mangées en une seule fois. On oublie le gâteau 8 parts et autres grands plats ! Pourquoi ? Comme toute substance active, la prise de cannabidiol ne doit pas être faite à la légère, sans maîtrise de la posologie. En mélangeant de l’huile de CBD à un plat destiné à plusieurs repas, vous ne saurez pas s’il s’est mélangé de manière homogène, et n’aurez aucun moyen de vérifier la quantité précise de CBD présente dans l’une des portions du plat. Autre condition : ne jamais incorporer d’huile de CBD à des préparations devant cuire à plus de 160°C. C’est la température à laquelle ses propriétés commencent à se dégrader.

Dans tous les cas, une prise d’huile de CBD uniquement alimentaire implique toujours une dégradation de l’huile de CBD par le foie avant assimilation des composants subsistants par l’intestin, entraînant une légère déperdition de ses pleins potentiels thérapeutiques, et un ralentissement de l’assimilation. Toutefois, les effets obtenus dureront pendant 6 à 8h en moyenne.

Opter pour des gélules ou capsules à l’huile de CBD

sous titre4

Après la version alimentaire, place au complément alimentaire prêt à l’emploi, ou à fabriquer chez soi. L’huile de CBD existe en effet sous forme de capsules ou gélules qui peuvent être avalées avec un grand verre d’eau, pour une assimilation au niveau digestif, lente mais d’une durée d’efficacité comprise entre 6 et 8h. Net avantage de ces produits : la composition gastro-résistante des gélules ou capsules évite une déperdition des propriétés du cannabidiol et améliore l’assimilation par rapport à une prise brute avec des aliments. Comment ? En protégeant l’huile de CBD des agressions des sucs gastriques en chemin, jusqu’à la libération des molécules de cannabidiol une fois la gélule ou capsule arrivée dans l’intestin, bien que la dégradation par le foie subsiste.

Comme tout complément alimentaire, la posologie recommandée pour la consommation de gélules ou capsules à l’huile de CBD est alors très précise et indiquée clairement, pour faciliter les prises. Autre avantage : l’huile de CBD sous cette forme est plus discrète à prendre en cours de journée. Rassurez-vous, si la composition des gélules ou capsules ne vous convenaient pas en cas d’intolérance à l’un des composants, il est tout à faire possible de rechercher des gélules vides à la composition adaptée à vos besoins, de se les procurer séparément, puis de les remplir soi-même avec le dosage d’huile de CBD correspondant à vos besoins.

Huile de CBD: dans quels cas privilégier une prise par voie orale ?

soustitre5

En plus de l’intérêt gustatif précédemment évoqué, une prise d’huile de CBD par voie orale se révèle ainsi utile pour profiter des effets du CBD pendant de longues heures. Elle est donc idéale pour répondre sur le long terme à des douleurs persistantes et autres problèmes quotidiens nuisant au bien-être global. C’est également la prise à privilégier pour soulager des problèmes spasmodiques au niveau gastro-intestinal. Quelle que soit la problématique à soulager, il convient davantage de privilégier l’huile de CBD sous forme de gélules ou capsules gastro-résistantes pour s’assurer de la meilleure diffusion possible au niveau intestinal.

Utiliser l’huile de CBD par voie orale en prise pendant le repas du soir est également la meilleure manière de se préparer un endormissement facile et un sommeil plus réparateur. L’ingestion d’huile de CBD, qui met environ 30 minutes avant de procurer quelques bienfaits mais 1h30 avant de procurer ses pleins effets, offrira alors un bien-être optimal au moment du coucher, et une action longue durée pendant la nuit pour véritablement se reposer.


4 : Pourquoi utiliser aussi l’huile de CBD par voie cutanée ?

Titre 4

Les personnes sujettes aux problèmes de peau inflammatoires comme le psoriasis, certaines formes d’eczéma, l’acné, et l’acné rosacée, trouveront aussi leur bonheur dans l’huile de CBD, à condition d’utiliser une huile de CBD ayant pour support de l’huile de chanvre, aux vertus très appréciées en cosmétique, non comédogène, et particulièrement adaptée aux épidermes sensibles, atopiques et/ou fragilisés.

Et pour cause : produite à partir des graines de chanvre, l’huile de chanvre regorge d’oméga 3 et 6, mais aussi de vitamines et minéraux dont raffolent toutes les peaux pour rester souples et en bonne santé, et contribue à réguler la production de sébum pour une peau ni trop sèche, ni trop grasse, et éviter les imperfections. En plus, grâce à ses anti-oxydants, elle contribue aussi à prévenir les effets du vieillissement cutané. Si elle peut suffire à elle seule pour prévenir bon nombre de problèmes de peau, l’huile de chanvre voit son efficacité renforcée lorsqu’elle est associée au cannabidiol, vu ses excellentes propriétés anti-inflammatoires.

L’huile de CBD est donc particulièrement indiquée pour les maladies inflammatoires de la peau, en application cutanée, en guise de sérum, après un nettoyage doux, précédant éventuellement l’application d’une crème de jour ou de nuit ou d’un lait corporel adapté aux spécificités de son épiderme, de préférence un topique lui-même à base de chanvre et de CBD, pour une efficacité renforcée.

L’huile de CBD peut également être appliquée sur le corps, de manière localisée, après une pratique sportive, pour favoriser la récupération. Autre indication possible : en cas de piqûre d’insecte, pour calmer rapidement et localement la réponse immunitaire responsable des démangeaisons.

Attention toutefois, pour une première utilisation, testez toujours le produit sur un petit bout de peau non irrité, pour vérifier que vous ne souffrez d’aucune intolérance ou allergie particulière à l’huile de chanvre et au CBD.

Comment doser l’huile de CBD pour une application sur la peau ?

soustitre6

Comme tout sérum, l’huile de CBD devra être utilisée avec parcimonie pour une application cutanée, grâce à sa molécule de cannabidiol concentrée. N’utilisez jamais une huile dosée à plus de 25 % de CBD pour une application à but cosmétique, et prélevez de faibles quantités de produit. 1 à 2 gouttes à chauffer dans ses mains suffiront largement pour une application en massage sur le visage et sur le cou chaque soir, sur peau propre. Si les irritations ou problèmes de peau perdurent, vous pourrez effectuer une application supplémentaire par jour, le matin. Pour une application très localisée sur une piqûre d’insecte ou une zone d’irritation particulière du corps, une seule goutte suffira.

Si votre peau très sensible ne supporte pas l’application directe d’une huile végétale, la bonne astuce sera de prélever une noisette de votre crème de jour ou de nuit et de lui incorporer une goutte d’huile de CBD directement pour une application plus confortable. Autre solution : opter pour un topique pour le visage prêt à l’emploi, à base d’huile de chanvre et de CBD, aux principes actifs plus dilués.

Dans le cas d’une utilisation sur le corps, la meilleure chose à faire sera de placer 1 à 2 gouttes d’huile dans un lait hydratant ou du gel d’aloé vera et de masser. Là encore, il sera également possible de se procurer un topique pour le corps prêt à l’emploi pour plus de praticité.

Si vous recherchez plutôt une huile de CBD pour une application cutanée sur des zones particulièrement sollicitées après une séance de sport, pour une meilleure récupération, optez de préférence pour une huile dosée à 30% de CBD. 1 à 2 gouttes suffiront pour le massage, pures ou diluées dans le lait hydratant de votre choix. 


5 : Quand prendre de l’huile de CBD ?

Titre 5

Doit-on espacer la prise d’huile de CBD des repas pour plus d’efficacité ?

Peut-être avez-vous des questions en tête comme : faut-il prendre l’huile de CBD pendant un repas ? Vaut-il mieux, au contraire, consommer de l’huile de CBD à distance des prises alimentaires pour plus d’efficacité ?

Coupons vite cours à toute inquiétude ! L’huile de CBD peut se prendre en dehors des repas ou pendant, et sera dans les deux cas bien assimilée.

Comme précédemment expliqué, la prise par voie sublinguale permet un passage de la molécule de cannabidiol dans le sang et ne sera donc aucunement impactée par une quelconque prise alimentaire, assimilée elle au niveau digestif. En 10 minutes environ, les premiers effets se ressentiront. L’huile mise sous la langue sera toutefois ensuite avalée, et rejoindra le bol alimentaire pour être digérée lentement et libérer des effets sur une longue durée (3 à 6h).

L’huile de CBD prise directement par voie orale, soit seule sous forme liquide ou de capsule, soit incorporée à une boisson ou un aliment, devra par conséquent elle aussi être assimilée au niveau digestif (pour des effets de 6 à 8h). Aussi, plus votre estomac aura de travail, moins vite il permettra le passage de l’huile de CBD au niveau intestinal et la libération des effets. Il faudra donc être plus patient si vous utilisez de l’huile de CBD après un bon repas que si vous l’ingurgitez l’estomac vide ou reposé. En moyenne, 30 minutes seront nécessaires avant de ressentir les premiers effets mais 1h30 avant de profiter d’une efficacité maximale. La prise d’une matière grasse en même temps que de l’huile de CBD par voie orale est toutefois très intéressante pour tirer pleinement parti des bienfaits du cannabidiol, liposoluble. Aussi, si vous souhaitez prendre votre huile de CBD au moment des repas, pensez à ajouter à votre menu un produit laitier. 

Doit-on utiliser l’huile de CBD en plusieurs fois en cours de journée ?

sous titre 6

Dans le cadre d’une utilisation quotidienne, il est recommandé de consommer l’huile de CBD en trois prises égales. Le cannabidiol agissant en effet pendant 6 à 8h environ, fractionner les prises permet de bénéficier de ses bienfaits pendant 24h.

La bonne astuce ? Une prise avant chaque repas, trois fois par jour.

Dans le cadre d’une utilisation ponctuelle, nul besoin d’attendre un moment précis pour consommer l’huile de CBD. Il suffira de placer 1 à 2 gouttes sous votre langue pour un effet immédiat.


6 : Huile de CBD : posologie

Titre 6

Dosages d’huile de CBD disponibles sur le marché

Parlons maintenant des dosages d’huile de CBD existants. Pour choisir une huile de CBD adaptée à ses besoins, il faut en effet choisir sa teneur en cannabidiol. Une valeur indiquée en pourcentage, pouvant être comprise entre 5 % et 40 %, augmentant par pallier de 5 ou 10 %. Certaines huiles de CBD dites liposomales, à plus forte biodisponibilité, existent même à de plus petits dosages, généralement 2,5 % et 4 %.

Ainsi, une huile de CBD dosée à 5 % comportera 5 % de CBD et 95 % d’huile de support, là où une huile dosée à 40 % comportera 40 % de CBD et 60 % d’huile de support seulement. Autrement dit : se pencher sur le bon dosage sera capital pour s’éviter de devoir prendre trop de gouttes dans une journée en cas d’huile trop faiblement dosée, ce qui serait peu économique, mais aussi pour s’assurer de ne pas faire de surdosage même avec peu de gouttes dans le cas d’une huile au fort pourcentage de CBD.

On considère qu’une huile de CBD est faiblement dosée entre 5 % 10 %, et idéale alors pour commencer à prendre du CBD. Les dosages de 15 % et 20 %, intermédiaires, sont considérés modérément forts et peuvent convenir même à d’importants besoins quotidiens. Certains consommateurs habitués à la molécule auront toutefois plus de confort en cas de besoins importants avec une huile de CBD plus fortement dosée à 25 % ou 30 %. Attention toutefois : à partir de 25 % de CBD dans la composition d’une huile, celle-ci sera trop dosée pour un emploi cosmétique sur le visage, si tel est votre souhait. Les huiles dosées à 30 % se destinent surtout à une utilisation en massage sur les muscles après l’effort, pour les sportifs. Elles peuvent cependant être prises par voie sublinguale ou orale en cas d’insatisfaction avec une huile plus faiblement dosée sans jamais excéder un dosage de 150 mg de cannabidiol dans cette même journée, soit 10 gouttes par jour. Les huiles dosées à 40 % de CBD, extra-fortes, doivent être réservées aux besoins particuliers non résolus par les huiles dosées à 30 %, sans dépasser 7 gouttes par jour.

sous titre 8

Comment choisir le bon dosage pour son huile de CBD
et calculer la bonne posologie ?

Nul autre que votre corps ne pourra vous dire le dosage adapté à vos besoins. En règle générale, il est recommandé de commencer à prendre du cannabidiol avec une huile de CBD faiblement dosée (à 10%) pour laisser le corps s’habituer en douceur à la molécule et ses effets.

Il faut également retenir qu’une personne au poids faible aura besoin de moins de CBD qu’une personne plus corpulente pour ressentir les mêmes effets. Un calcul de base peut en effet être effectué à partir de proportions recommandées : 1 mg à 6 mg de CBD par tranche de 5 kilos de poids corporel. Il vous permettra d’obtenir la dose en mg de CBD recommandée journalièrement pour une personne de votre poids. Par exemple, si vous pesez 70 kg, vous devriez avoir besoin d’une dose quotidienne minimale de cannabidiol de 14 mg, soit 4,5 g par prise en 3 prises par jour, pour bénéficier d’une efficacité répartie sur les 24h de la journée.

Ce calcul à lui seul ne suffira pas à vous indiquer le nombre de gouttes à prendre dans une journée. Pour trouver ce chiffre, il vous faudra trouver le dosage en mg contenu dans une goutte de votre huile de CBD. Ce tableau des correspondances vous y aidera.

Tableau correspondances grammes par goutte

En poursuivant notre exemple, avec un flacon de 10ml d’huile de CBD dosée à 10 %, chaque goutte contiendra ainsi 5mg de cannabidiol. Il faudra donc consommer entre 2 et 3 gouttes par jour pour atteindre le dosage quotidien de 14mg recommandé, soit 1 goutte 3 fois par jour.

Attention, chaque individu ayant sa propre sensibilité, ne comptez pas uniquement sur ce calcul qui repose sur des posologies préconçues. Il ne peut donner qu’un ordre d’idée de la dose adaptée à la morphologie et ne tient ni compte de la gravité d’éventuels symptômes, ni de la tolérance individuelle au cannabidiol. Le dosage obtenu par calcul doit être ajusté plus finement en fonction de votre état de santé. Préférez-lui sans hésiter un test individualisé, avec une prise très progressive, si vous n’avez jamais consommé de CBD. Si vous vous renseignez sur l’huile de CBD pour une utilisation thérapeutique, attention : l’avis d’un médecin est indispensable. N’oubliez pas que seul un professionnel de santé pourra vous indiquer si le cannabidiol est adapté à votre pathologie, et à quelle posologie. 

soustitre9

Comment trouver progressivement le meilleur dosage de CBD ?

Comme précédemment dit, en cas de première prise de cannabidiol, une huile de CBD faiblement dosée à 10 % suffira amplement pour tester si le produit répond à vos attentes en toute sécurité. Commencez toujours par essayer une goutte, en une seule prise, pour observer si vous supportez bien le CBD.

Ensuite, si c’est le cas, et si vous envisagez une utilisation au quotidien, vous pourrez essayer un dosage d’1 goutte 3 fois par jour, chaque jour pendant une semaine, sans augmenter de dose. C’est un laps de temps nécessaire pour observer les bienfaits du CBD au quotidien, et pouvoir évaluer si ce dosage vous suffit ou non.

Vous pourrez ensuite augmenter la dose si besoin. Par exemple, si vous constatez encore des difficultés d’endormissement le soir, vous pourrez prendre deux gouttes le soir au lieu d’une seule. Si vous constatez une relaxation quotidienne insuffisante ou la persistance d’une douleur, vous pourrez doubler la dose à chaque prise et prendre deux gouttes trois fois par jour, toujours en vous laissant une semaine d’évaluation avant d’augmenter à nouveau graduellement si besoin. Attention, en cas de pathologie : l’avis d’un médecin est indispensable.

Tant que vous resterez dans une prise totale comprise entre 3 et 12 gouttes par jour, il ne sera pas nécessaire de prendre une huile de CBD plus fortement dosée. Si par contre vous voyez que vous dépassez les 12 gouttes par jour, vous pourrez vous procurer pour votre prochain achat une huile de CBD dosée à 20 % à une posologie de 3 gouttes 3 fois par jour, à monter après une semaine de test si nécessaire à 4 gouttes 3 fois par jour.

Là encore, après une semaine de prise, si vous constatez qu’il est nécessaire pour vous de dépasser ce dosage, vous pourrez opter pour une huile de CBD dosée à 30 %, à une posologie de 3 gouttes 3 fois par jour pendant une semaine, et si nécessaire, ajouter 1 goutte supplémentaire à l’une des 3 prises de la journée. Vous attendrez alors le dosage maximal recommandé de 150 mg/jour de CBD. Au-delà, il est possible de ressentir des effets secondaires indésirables tels que des nausées et des étourdissements gênants. Si à ce dosage vous n’obtenez pas les effets escomptés, le cannabidiol est sûrement non adapté à vos besoins.

Il existe toutefois des huiles plus fortement dosées encore, à 40%. Elles présentent un intérêt en cas de très forts besoins limités à un moment précis de la journée. Si tel est votre cas, vous pourrez remplacer votre huile à 30 % de CBD par une huile CBD 40 %, et obtiendrez ainsi plus de puissance en une seule prise en prenant 4 gouttes au moment de la prise, puis 5 si besoin, sans dépasser 7 gouttes par jour pour respecter la dose maximale recommandée de 150 mg de CBD/jour.  

soustitre10

Quelle posologie pour une huile de CBD en gélules ou capsules ?

Dans le cadre d’une fabrication de gélules maison, vous devrez incorporer dans chaque gélule le nombre de gouttes que vous avez l’habitude d’ingérer en une seule prise d’huile de CBD par voie sublinguale. Ainsi, pour chaque gélule ingurgitée, vous prendrez uniquement la dose d’huile de CBD dont vous avez besoin, et pourrez consommer 1 gélule 3 fois par jour.

Si vous optez en revanche pour des gélules ou des capsules prêtes à l’emploi, vous trouverez généralement la posologie recommandée dans leur notice. Gardez toujours en tête de tester le plus petit dosage proposé avant d’envisager augmenter les prises.


7 : Quels sont les effets secondaires de l’huile de CBD ?

Titre 7

Sans gravité, les rares effets secondaires rapportés de l’huile de CBD sont une bouche sèche dans le cadre d’une prise par voie sublinguale, mais aussi de la somnolence et plus rarement des étourdissements. Le cannabidiol présent dans l’huile de CBD peut en effet être hypotenseur chez certains et ainsi ne pas convenir aux personnes déjà sujettes à l’hypotension.

Pour autant, il ne faut pas prendre à la légère la prise d’huile de CBD en cas de maladie avérée, et surtout en cas de traitement. Le cannabidiol peut en effet entrer en interaction avec des médicaments et doit être consommé à but thérapeutique uniquement sur conseils de votre médecin, seul apte à déterminer la pertinence et la non innocuité dans votre cas particulier de ce produit. Seul un médecin pourra également vous communiquer le dosage de CBD adapté pour obtenir les effets escomptés dans le cadre d’une utilisation thérapeutique. Autrement dit : en pleine santé, pour gagner encore en mieux-être : n’hésitez pas. En cas de période de stress, ou pour soulager une douleur passagère, aussi. Mais attention, en cas de pathologie, quelle qu’elle soit : demandez toujours conseil à un médecin ou un pharmacien. L’auto-médication comporte des risques, et le cannabidiol aux nombreuses vertus n’appartient pas à la classe des médicaments lorsqu’il est sous forme d’huile de CBD, à l’inverse du cannabidiol thérapeutique disponible uniquement sur prescription médicale.

Autre cas où la prise d’huile de CBD est totalement à proscrire : pendant la grossesse, en raison d’un effet néfaste sur certaines protéines indispensables au bon fonctionnement du placenta. Ne consommez pas non plus de CBD en cas d’allaitement.


8 : L’huile de CBD : dans ma vape, jamais !

titre 8

Pour conclure cet article, un rappel pour votre sécurité. Les matières huileuses ne faisant pas bon ménage ni avec les poumons, ni avec les résistances des cigarettes électroniques, les huiles de CBD ne sont aucunement destinées à une prise par vaporisation. Si vous cherchez à combiner les bienfaits du CBD au plaisir de la vape, une seule solution : se tourner vers des produits adaptés à cet usage.

Ça tombe bien, notre catalogue vous donnera l’embarras du choix ! Entre nos e-liquides au CBD, et nos boosters de CBD qui vous permettront de préparer votre e-liquide DIY au CBD en grande quantité et à prix économique, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour vous lancer dans la vape au CBD, excellente pour lutter contre son addiction au tabac ou à la nicotine.

Vous souhaitez vous lancer dans la vape au CBD ? Rendez-vous vite sur notre page Je débute dans le CBD pour poursuivre la lecture thématique sur le CBD et découvrir d’autres conseils avisés.

Logo fin

11 réflexions au sujet de “Comment utiliser l’huile de CBD ?”

    • Merci pour votre retour,
      Nous sommes ravis de lire que le CBD répond à vos attentes pour réduire vos troubles du sommeil.
      N’hésitez pas à partager votre ou vos produits préférés en commentaire ainsi que vos habitudes d’utilisation. Cela pourrait aider d’autres consommateurs dans le même cas que vous 😉
      Bonne relaxation !

      Répondre
    • Bonjour,
      Merci pour votre retour.
      Nous sommes heureux de voir que ce produit vous apporte davantage de bien-être au quotidien depuis des mois.
      N’hésitez pas à partager en commentaire votre routine CBD et à préciser les bienfaits que vous avez observés sur votre organisme. Ces précisions pourraient intéresser d’autres lecteurs.
      Bonne détente à vous ! 🙂

      Répondre
  1. Merci, informations bien utiles et complètes ,ma pharmacie ma trés mal renseigné , lire ce document internet avant d’acheter ou prendre du CBD

    Répondre
  2. Je donne du cbd à un ados de 16 ans depuis 10 jours avec de gros troubles du sommeil. Depuis il dort. Il n’en.prend pas le week-end pour pouvoir sortir . Il remarque qu’il a très faim et est trop endormi le lendemain soir . Je pense réduire la dose de 3 à 2 gouttes le soir .Il n’en prend que le soir sur le conseil du labo.

    Répondre
    • Bonjour Marie-Paule !

      Le labo vous a bien conseillé : pour soulager des troubles du sommeil, une prise le soir est suffisante.

      Concernant le dosage, sans indication du poids de l’adolescent à qui vous donnez du CBD, et sans indication du produit que vous lui donnez (dosage de CBD du produit) il nous est impossible de vous communiquer une posologie appropriée. Toutefois, compte tenu de la situation que vous décrivez, il semble effectivement que la dose soit trop importante.

      Nous vous rappelons que chacun a une tolérance qui lui est propre concernant le CBD, et qu’il faut toujours commencer par une huile de CBD faiblement dosée, à raison d’une goutte par prise, ici le soir puisqu’il s’agit de soulager un trouble du sommeil. Si jamais vous n’avez pas procédé de cette façon, nous vous conseillons donc de réduire la dose à 1 goutte et de voir si c’est suffisant pour le soulager. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez passer à 2 gouttes.

      Par ailleurs et surtout, nous vous recommandons vivement, si ce n’est pas déjà fait, de consulter un professionnel de santé au sujet des troubles du sommeil évoqués chez cet adolescent, plutôt anormaux à cet âge. Seul un médecin pourra en déterminer la cause, qui pourrait être liée à un problème médical, et déterminer de la bonne marche à suivre pour l’aider.

      Nous restons à votre écoute pour toute question complémentaire.

      Vapoteusement,

      Répondre

Laisser un commentaire

11 réflexions au sujet de “Comment utiliser l’huile de CBD ?”

    • Merci pour votre retour,
      Nous sommes ravis de lire que le CBD répond à vos attentes pour réduire vos troubles du sommeil.
      N’hésitez pas à partager votre ou vos produits préférés en commentaire ainsi que vos habitudes d’utilisation. Cela pourrait aider d’autres consommateurs dans le même cas que vous 😉
      Bonne relaxation !

      Répondre
    • Bonjour,
      Merci pour votre retour.
      Nous sommes heureux de voir que ce produit vous apporte davantage de bien-être au quotidien depuis des mois.
      N’hésitez pas à partager en commentaire votre routine CBD et à préciser les bienfaits que vous avez observés sur votre organisme. Ces précisions pourraient intéresser d’autres lecteurs.
      Bonne détente à vous ! 🙂

      Répondre
  1. Merci, informations bien utiles et complètes ,ma pharmacie ma trés mal renseigné , lire ce document internet avant d’acheter ou prendre du CBD

    Répondre
  2. Je donne du cbd à un ados de 16 ans depuis 10 jours avec de gros troubles du sommeil. Depuis il dort. Il n’en.prend pas le week-end pour pouvoir sortir . Il remarque qu’il a très faim et est trop endormi le lendemain soir . Je pense réduire la dose de 3 à 2 gouttes le soir .Il n’en prend que le soir sur le conseil du labo.

    Répondre
    • Bonjour Marie-Paule !

      Le labo vous a bien conseillé : pour soulager des troubles du sommeil, une prise le soir est suffisante.

      Concernant le dosage, sans indication du poids de l’adolescent à qui vous donnez du CBD, et sans indication du produit que vous lui donnez (dosage de CBD du produit) il nous est impossible de vous communiquer une posologie appropriée. Toutefois, compte tenu de la situation que vous décrivez, il semble effectivement que la dose soit trop importante.

      Nous vous rappelons que chacun a une tolérance qui lui est propre concernant le CBD, et qu’il faut toujours commencer par une huile de CBD faiblement dosée, à raison d’une goutte par prise, ici le soir puisqu’il s’agit de soulager un trouble du sommeil. Si jamais vous n’avez pas procédé de cette façon, nous vous conseillons donc de réduire la dose à 1 goutte et de voir si c’est suffisant pour le soulager. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez passer à 2 gouttes.

      Par ailleurs et surtout, nous vous recommandons vivement, si ce n’est pas déjà fait, de consulter un professionnel de santé au sujet des troubles du sommeil évoqués chez cet adolescent, plutôt anormaux à cet âge. Seul un médecin pourra en déterminer la cause, qui pourrait être liée à un problème médical, et déterminer de la bonne marche à suivre pour l’aider.

      Nous restons à votre écoute pour toute question complémentaire.

      Vapoteusement,

      Répondre

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi aimer ces articles