Les Tests,

Test du pod Luxe XR Max : Vaporesso présente enfin du sérieux

Test du kit pod Luxe XR Max Vaporesso par Taklope.com

Qui en a marre de voir les mini kits pods ultralight de corps et d’esprit se multiplier comme des lapins sous aphrodisiaques ? Vous ? Vous là-bas aussi ? On vous avoue qu’ici également, on attendait impatiemment un matériel qui vienne balayer un peu la vape pépère d’un revers de bras. On commençait presque à désespérer de voir une nouvelle e-cigarette qui montre un peu les muscles en 2023 ! Alors quand Vaporesso nous présente un kit Luxe XR Max qui fait plus de 30W, qui ne s’efforce pas d’essayer de rentrer dans les poches de tout le monde et qui ose témoigner un peu de fun, forcément, on en parle.

Aujourd’hui chers irréductibles amoureux de clouds et de performance, nous nous penchons sur un pod qui symbolise la gamme Vaporesso Luxe telle qu’elle aurait toujours dû rester. Un kit à voir et à toucher, bref un kit Luxe XR Max qui fait bien, et qui fait du bien !


Kit Luxe XR Max : l’histoire d’un pod subohm qui s’est fait attendre

Retour sur l'histoire des kits pods Luxe de Vaporesso

Si comme nous vous aviez presque oublié que les cigarettes électroniques pouvaient encore être autre chose que des petits trucs tout fins, photocopiés à la pelle et destinés aux débutants qui n’ont pas encore acheté leur sempiternel kit Aegis ou Drag, voici de quoi nous allons parler.

Le kit pod Luxe XR Max n’est pas une mini e-cigarette discrète pour vapoter le petit doigt levé, ni une copie d’un modèle existant comme on en voit tant ailleurs. Du moins pas vraiment.

Avec le kit Luxe XR Max, Vaporesso balaye tout simplement les précédents kits pods Luxe X et Luxe XR en proposant la version ultime telle qu’elle aurait dû l’être dès le début. On parle ici d’un pod Luxe à la prestation particulièrement sérieuse, avec un design, une autonomie et une performance dignes de la gamme qui jadis avait propulsé Vaporesso sur le devant de la scène.

test pod luxe xr max comparaison
De gauche à droite : le pod Luxe Q, le kit Luxe 80 et le pod Luxe PM40

Entendons-nous. On ne vous dit pas que le kit Luxe XR Max est une révolution. Simplement qu’il est enfin ce que l’on attendait d’un vrai pod de la série Luxe. Car souvenez-vous…

Souvenez-vous. Après la prise de pouvoir totale de la gamme GEN sur les cigarettes électroniques Vaporesso les plus performantes, la célèbre gamme Luxe avait été rétrogradée. Le majestueux kit box Luxe original avait été fondu, vidé de son essence, et reforgé en une série de kits plus banals, si ce n’est décevants pour certains.
Nous avions alors eu les mini pods débutants Luxe Q, efficaces mais bien incapables de faire de gros nuages. Le kit Luxe 80, puissant mais loin de l’esprit de la gamme. Ainsi que le kit Luxe PM40 plus esthétique, mais en manque cruel d’ambition.

Comparaison des tailles entre Luxe X, Luxe XR et Luxe XR Max
Le nouveau pod Luxe XR Max (en blanc) face aux précédents Luxe X (rouge) et Luxe XR (rose).

Avec l’arrivée du premier pod Luxe X, l’espoir de revoir enfin une cigarette électronique Luxe nous offrir une vape puissante et stylisée s’était laissé trahir par son système à cartouches jetables qui a refroidi une bonne partie des fans.

Avec le dernier kit pod Luxe XR en date, Vaporesso avait corrigé le tir en donnant à son pod des cartouches avec résistances GTX interchangeables. Seulement, le compte n’y était toujours pas ! Une batterie de 1500mAh pour 40W de puissance, ce n’est pas suffisant pour faire vibrer les vieux fans de la box Luxe que nous sommes.

test pod luxe xr max grass

Ainsi débarque tel le Messie le kit pod Luxe XR Max qui nous intéresse aujourd’hui. Un pod subohm au vrai potentiel de vape plaisir, puissant, endurant, exotique par son style et destiné aux vapoteurs avancés qui veulent une vraie solution de vape DL nomade. Et pour savoir si notre enthousiasme est justifié, il faut le tester !
(La rédaction Taklope.com s’excuse pour cette intro de mise en contexte irrationnellement longue et quelque peu aigrie. On en avait gros.)


 

Le test :
Pourquoi le pod Luxe XR Max méritait d’être attendu ?

Le kit pod Luxe XR Max contient une batterie, deux cartouches Luxe XR et un câble USB-C

Reprenons. À le regarder de loin, le kit pod Luxe XR Max suit exactement la ligne directrice des deux précédentes moutures (Luxe X et XR). On retrouve un pack complet composé d’une batterie, d’une paire de cartouches et de résistances. On décernera cependant un « pouce en bas » au cordon USB-C fourni qui fait grosso modo la longueur d’une farfalle. Assez peu judicieux compte tenu du fait que le poids du kit ne peut lui permettre de pendouiller… Mais bref, assemblons tout cela et rapprochons-nous un peu.

Le design futuriste transparent et holographique du Luxe XR Max est très réussi

Côté look, le kit pod Luxe XR Max coche déjà une première case avec son design aux faces translucides. On aperçoit les circuits électroniques sur l’avant, un beau motif holographique sur l’arrière, le tout dans un châssis arrondi qui marie des textures mates et brillantes. Le kit Luxe premier du nom savait en mettre plein les mirettes, et cette nouvelle version « pod » respecte son héritage !

En main, le kit pod Luxe XR Max reste compact en dépit de son gain de poids

Si vous vous souvenez bien, la première box Luxe de Vaporesso était aussi un sacré morceau qui n’avait de toute évidence pas renouvelé son abonnement à Weight Watcher. Pour le Luxe XR Max, c’est la même. C’est même mieux ! Grâce à son architecture « pod » tout-en-un naturellement compacte, le Luxe XR Max propose au final une e-cigarette très maniable, facile à transporter, et au feeling assez dense en main qui donne un agréable sentiment de qualité. La preuve en 122g que l’on peut être bariolé et compact sans faire « gadget » pour autant !

Vous le verrez, le kit pod Luxe XR Max n’est pourtant pas exempt de tout défaut en matière d’ergonomie, mais ce qui charme (au-delà de ses qualités esthétiques), c’est aussi sa prestation comparée aux précédents modèles.

Le kit pod Luxe XR Max comparé aux dimensions des Luxe X précédents.

En effet, si vous avez déjà eu le loisir de tenir un Luxe X ou Luxe XR entre vos mains, vous ne risquerez pas l’entorse en optant pour le pod Luxe XR Max. « Max, mais pas trop », cette version finale n’est qu’un tout petit peu plus longue, plus large et plus lourde que ses petites sœurs. On ne passe donc pas du simple au double côté dimensions (contrairement aux performances), et on ne tombe pas non plus dans l’écueil du kit pod aussi gros qu’un kit « box-clearo », la polyvalence en moins.

Pour résumer : le rapport taille-look-performance est « LE » point qui démarque le kit pod Luxe XR Max de ses prédécesseurs, et pas que. Nous y reviendrons !

Le kit Luxe XR Max gagne un écran et double sa puissance

Rapprochons-nous sans nous cogner de la bête. Au menu (littéralement), le kit Luxe XR Max nous propose enfin une véritable interface certes sobre, mais complète. Les précédents Luxe X et XR n’avaient qu’une triplette de LED à offrir pour contrôler notre vape. Ici, on profite d’un petit écran OLED monochrome très lisible et entouré des barres lumineuses colorées. Futuriste, mais pas trop.

D’autant que les LED qui décorent les côtés de l’écran ne sont pas là uniquement pour dire « Té-ma comme C bô ça brille tavu ! »
Le dégradé de couleurs varie en effet en fonction de l’autonomie restante pour informer le vapoteur d’une manière un peu plus originale. Et si vous n’êtes pas impressionné (c’est votre droit), vous pourrez bien sûr désactiver l’éclairage.

Les boutons de réglage tactiles sont un plus pour le nouveau pod Luxe XR Max

Alors que les précédents kits pod Luxe X et Luxe XR nous limitaient à 40W, ce Luxe XR Max double la mise avec une puissance réglable de 80W. Là-dessus, il y a deux écoles. On peut voir ces 80W comme une bénédiction, ou considérer que 40W suffisaient déjà pour une vape DL qui secoue un peu.

Parce que les boutons, c’est bon pour les ados, l’interface du Luxe XR Max traite ses spots + et – au Biactol pour nous proposer des touches tactiles situées sous l’écran. Il faudra alors effectuer 3 clics sur le Fire pour déverrouiller la puissance avant de la régler. On gagne en style, c’est certain, même si un verrouillage du Fire aurait aussi été le bienvenu.

Côté fonctionnalité, forcément, c’est un kit pod, et forcément le Luxe XR Max ne s’adressera pas aux deux du fond qui ne jurent que par le mode Température et autres excentricités. On n’est pas chez Lost Vape ici, et Vaporesso n’est malheureusement plus cette marque qui cumulait près de 15 modes dans une seule box ! Vous aurez donc le choix entre le mode Watt, le mode Watt, et le mode Watt (et aussi une fonction « Smart » activée par défaut pour régler automatiquement la puissance lorsque l’on insère la cartouche).

En dehors du mode Smart, le kit Luxe XR Max n'a aucune fonctionnalité avancée

S’il fallait avoir un dernier petit regret sur l’interface du kit pod Luxe XR Max, ce serait sans doute son bouton Fire que l’on peut trouver peu intuitif d’accès. Si vous avez déjà vapoté avec un kit à gâchette comme le Kroma Z d’Innokin où il suffit de serrer le poing pour l’activer, passer à ce petit bouton presque affleurant à la coque peut être perturbant.

Enfin, on chipote. En revanche, on aurait beaucoup apprécié une activation automatique pour prendre une bouffée en se contentant d’aspirer. On est où là ? En 1993 ? Un peu de sérieux !

La meilleure force du kit Luxe XR Max, c'est son autonomie

Bien ! Dans tout ça, il reste encore une donnée cruciale à connaître sur le kit pod Luxe XR Max : son autonomie. Ce dernier ne fait pas que doubler sa puissance, il double (presque) aussi son endurance avec sa batterie interne de 2800mAh. Pas mal. Vraiment pas mal !

Là est le point vraiment fondamental de ce kit : Si l’on se rappelle que le Luxe XR Max tape dans les 80W tout en gardant une taille très proche des précédents kits Luxe X de 40W, on obtient un kit pod subohm à la prestation presque inédite !

Vous en doutez ? Voyons qui pourrait bien le concurrencer…

Un kit Drag E60 ? Tout aussi compact mais moins puissant (60W) et moins endurant (2550mAh)
Un kit Nord 4 ? Même taille, même puissance, mais seulement 2000mAh d’autonomie.
Un kit Aegis E100i ? Plus puissant (100W), un peu plus endurant (3000mAh), mais aussi beaucoup plus encombrant !
Un kit GTX Go 80 ? 80W également et une meilleure batterie, mais un format « tube » plus imposant et très limité en réglages.
Un kit Kroma Z ? Un peu plus endurant et plus polyvalent, mais 40W seulement…

Finalement, pour avoir une telle offre « taille-puissance-autonomie » dans un kit pod à batterie intégrée, le kit Luxe XR Max est bien seul sur son trône ! Le Drag S Pro de Voopoo pourrait à la limite lui faire de l’ombre, mais il demeure plus encombrant, et très différent esthétiquement parlant.

La cartouche Luxe XR utilise les résistances GTX Vaporesso

Ébouriffé par tout ça, on oublierait presque le pod de ce kit pod ! Sans grande surprise, le Luxe XR Max conserve les cartouches du précédent kit pod Luxe XR et ses incontournables résistances GTX Vaporesso. On peut donc compter sur une contenance de 5ml honorable, et sur la polyvalence des très nombreux modèles de résistances disponibles dans la gamme.

Le kit Luxe XR Max comporte une cartouche DL et un modèle RDL à l'embout plus fin

Toutefois, il y a encore du nouveau côté réservoir. Le kit pod Luxe XR Max ajoute une nouvelle version « DTL » aux cartouches Luxe XR, en plus des modèles RDL et MTL déjà disponibles.

Le kit Luxe XR Max inclut deux des trois cartouches Luxe XR disponibles. On aura donc d’emblée le choix entre la nouvelle version DTL à la cheminée très large, ainsi que la version RDL à l’embout un tantinet plus étroit.

Si vous comptez utiliser la cigarette électronique Luxe XR Max en tirage serré, il vous sera nécessaire de passer par l’achat de la cartouche MTL et de résistances GTX plus hautes en ohms. Car ici, on oublie la subtilité ! Le kit d’origine veut avant tout nous faire la démonstration de sa puissance, et cela passe aussi par l’ajout de deux résistances GTX 0,2 et 0,4ohm à l’ensemble.

Le réglage d'airflow sur le côté du Luxe XR Max demeure anecdotique

Terminons en mentionnant la présence d’un nouvel airflow « réglable » (notez bien la présence de guillemets). Voilà. C’est tout. Un airflow réglable rond qui se pousse de haut en bas quoi ! Vous espériez mieux ?

Allez, la suite…

Notre avis sur le kit pod Luxe XR Max – Vaporesso

Remplissage des cartouches Luxe XR 5ml

Avant de passer aux hostilités, faisons d’abord un bond dans le temps pour apprécier la propreté des cartouches Luxe XR et des résistances GTX.

Durant les deux semaines qui ont séparé le test de la rédaction de ces lignes, le kit est principalement resté seul debout sur un bureau avec les cartouches remplies, ou balloté dans un sac à dos. Durant tout ce temps, le e-liquide n’a pas fui par la résistance ou suinté par le bouchon, laissant notre kit parfaitement sec. Oh bien sûr, cela ne durera probablement pas éternellement, mais c’est déjà très encourageant et assez rare pour être apprécié !

Bon ça y est on peut vapoter maintenant ?!

Avis sur le kit Luxe XR Max avec la cartouche DL

Le kit Luxe XR Max veut montrer les muscles ? Provoquons-le donc sans attendre avec sa cartouche DTL et sa résistance 0,2ohm !

En termes de qualité de vape, rien de bien nouveau à l’horizon, et c’est tant mieux ! Le pod Luxe XR Max doit toute sa gloire aux excellentes résistances GTX qui nous offrent ici une vape gourmande très dense, très riche et agréable aux lèvres même à 55W. Un régal, encore !

Toutefois, vous serez peut-être surpris par le tirage qui, en dépit de sa nouvelle cartouche DL, n’est pas la plus aérienne que l’on ait pu voir dans un kit pod. Malheureusement pour certains d’entre vous, le tirage reste relativement restrictif (comparé à un pod Drag ou Eteno par exemple), ce qui ne gâche cependant pas la densité de la vapeur. On obtient une vape « lourde », chargée d’arôme, chaude mais pas brûlante, bref, davantage axée vers la qualité que vers la surenchère.

Avis sur le kit Luxe XR Max avec la cartouche RDL

Vous vous souvenez de l’airflow « réglable » avec de gros guillemets dont nous parlions plus tôt ? En testant le kit Luxe XR Max, vous découvrirez qu’il est aussi utile qu’un plot de chantier à une sardine. En effet, pour varier les tirages et avoir une vape plus serrée tout en gardant une bonne température de vapeur, il est bien plus judicieux de jouer avec les différentes cartouches et résistances disponibles !

Avec sa cartouche RDL (aérien restrictif) et sa résistance 0,4ohm, on retrouve un tirage encore un peu plus « entre-deux », tout aussi savoureux qu’avec la cartouche DTL, et plus économique en énergie.

Avis final Taklope sur le kit pod Luxe XR Max de Vaporesso

Au regard de tout cela, on ne pourra nier la polyvalence cachée qu’offre la cigarette électronique Luxe XR Max, ses cartouches et ses résistances GTX. Enfin complet après toutes ces années à l’attendre, on trouve en lui un kit pod aux performances sans réel égal, et un régal aussi bien visuel que gustatif qui fait vraiment plaisir à voir.

La révolution des kits pods n’est pas encore là. Viendra-t-elle seulement un jour ? Il n’empêche que même si le kit pod Luxe XR Max de Vaporesso n’a pas réinventé l’eau tiède, il apporte enfin un peu de nouveauté au monde agonisant des pods subohms. Fans de grosse vapeur nomade et du design Luxe, vous avez trouvé votre homme !

(Et les précédents Luxe X/XR n’ont plus qu’à aller prendre leur retraite, eux.)

TK white gold square2

4 réflexions au sujet de “Test du pod Luxe XR Max : Vaporesso présente enfin du sérieux”

  1. Bonjour,
    Habitué aux box et aux accus et n’en démordant pas (c’est quand même pratique d’avoir un accu en poche pour palier aux pannes d’électricité), ce pod luxe XR max sera assurément mon prochain achat. Rassuré par sa grosse batterie, nul doute qu’elle tiendra la journée. Je craque aussi pour son look, et par l’utilisation des très bonnes résistances GTX, actuellement en place dans ma box. Je vais essayer de ne pas louper la promo à 39 euros, qui fait, pour moi, de cette e-cigarette, le meilleur rapport prix / performance du moment.

    Répondre
    • Bonjour David !
      Merci pour ce commentaire. N’hésitez pas à nous faire un retour sur votre nouveau kit Luxe XR Max si vous avez fini par craquer 😃

      Répondre
  2. Bonjour,
    Excellent produit, très satisfait, beaucoup d’option bien pensées. Juste une suggestion qu’aucune marque ne fait, si possible d’ajouter une alerte sur l’usure de la résistance et la baisse de liquide.
    Très bon produit

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour ! Merci pour votre retour. Ravis que le kit Luxe XR Max vous plaise !

      Pour répondre à votre suggestion, sachez que quelques rares kits (par exemple chez Dotmod) ont parfois proposé une protection anti dry-hit, ce qui revient à une sécurité s’activant lorsque le niveau de e-liquide est trop bas et risque d’endommager la résistance.
      Ce système fonctionne sur le principe du « contrôle de température », grâce auquel l’électronique analyse les microvariations de la valeur de résistance. Lorsque le niveau d’e-liquide est bas, la résistance chauffe davantage et sa valeur en Ohm varie. Le système détecte ainsi la variation et se coupe pour éviter les détériorations. Formidable non ?
      Oui, sauf que ce système n’est fonctionnel qu’avec des résistances utilisant des matériaux compatibles tels que l’acier SS316. Or, la quasi-totalité des résistances de kits complets (hors reconstructible) utilise d’autres matériaux qui ne permettent pas le contrôle de température !

      Ainsi, à l’heure actuelle, les fabricants ont du mal à proposer une solution fiable et universelle à ces problèmes. Une sonde ou un capteur de niveau est inenvisageable dans de si petits matériels, et les résistances ne pourront jamais être capables de renvoyer un signal vers l’appareil pour signaler son usure. Votre œil et vos papilles resteront probablement vos meilleures et seules armes pour ne plus vous faire surprendre par un tank vide et ses conséquences !
      À très bientôt 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

4 réflexions au sujet de “Test du pod Luxe XR Max : Vaporesso présente enfin du sérieux”

  1. Bonjour,
    Habitué aux box et aux accus et n’en démordant pas (c’est quand même pratique d’avoir un accu en poche pour palier aux pannes d’électricité), ce pod luxe XR max sera assurément mon prochain achat. Rassuré par sa grosse batterie, nul doute qu’elle tiendra la journée. Je craque aussi pour son look, et par l’utilisation des très bonnes résistances GTX, actuellement en place dans ma box. Je vais essayer de ne pas louper la promo à 39 euros, qui fait, pour moi, de cette e-cigarette, le meilleur rapport prix / performance du moment.

    Répondre
    • Bonjour David !
      Merci pour ce commentaire. N’hésitez pas à nous faire un retour sur votre nouveau kit Luxe XR Max si vous avez fini par craquer 😃

      Répondre
  2. Bonjour,
    Excellent produit, très satisfait, beaucoup d’option bien pensées. Juste une suggestion qu’aucune marque ne fait, si possible d’ajouter une alerte sur l’usure de la résistance et la baisse de liquide.
    Très bon produit

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour ! Merci pour votre retour. Ravis que le kit Luxe XR Max vous plaise !

      Pour répondre à votre suggestion, sachez que quelques rares kits (par exemple chez Dotmod) ont parfois proposé une protection anti dry-hit, ce qui revient à une sécurité s’activant lorsque le niveau de e-liquide est trop bas et risque d’endommager la résistance.
      Ce système fonctionne sur le principe du « contrôle de température », grâce auquel l’électronique analyse les microvariations de la valeur de résistance. Lorsque le niveau d’e-liquide est bas, la résistance chauffe davantage et sa valeur en Ohm varie. Le système détecte ainsi la variation et se coupe pour éviter les détériorations. Formidable non ?
      Oui, sauf que ce système n’est fonctionnel qu’avec des résistances utilisant des matériaux compatibles tels que l’acier SS316. Or, la quasi-totalité des résistances de kits complets (hors reconstructible) utilise d’autres matériaux qui ne permettent pas le contrôle de température !

      Ainsi, à l’heure actuelle, les fabricants ont du mal à proposer une solution fiable et universelle à ces problèmes. Une sonde ou un capteur de niveau est inenvisageable dans de si petits matériels, et les résistances ne pourront jamais être capables de renvoyer un signal vers l’appareil pour signaler son usure. Votre œil et vos papilles resteront probablement vos meilleures et seules armes pour ne plus vous faire surprendre par un tank vide et ses conséquences !
      À très bientôt 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi aimer ces articles