Les Tests , Matériel

Kit Sceptre : Innokin au secours des novices

Le 15 septembre 2020

 

 

Même si Innokin fait la loi depuis plusieurs années dans le monde du clearomiseur MTL, force et d'admettre que cette marque très attachée au concept de "matériels accessibles au plus grand nombre" n'a jamais réellement brillé dans le domaine du pod mod. Après un kit IO sympathique, mais très limité, un étrange Z-Biip ou encore des pods EQ très performants mais bridés par leurs cartouches jetables, il lui restait encore des cartes à jouer. 

Ainsi, à une époque où les kits "pods" deviennent de plus en plus complexes et où les matériels pour vrais débutants s'amenuisent, Innokin s'engouffre dans la brèche et brandit... le Sceptre !

 

 

 

Le kit Sceptre a pour ambition d'être le meilleur pod mod d'Innokin. "Facile" vous direz-vous, quand on sait que la gamme de pods Innokin se compte sur les doigts de Django Reinhardt. Il n'empêche que le Sceptre ne demande qu'à offrir le meilleur des pods à l'ancienne dans un matériel moderne qui brille par sa conception et sa technologie sans trop d'options complexes.

Voilà un matériel à contre-courant de la tendance et de la course à la puissance qui a de quoi réjouir les vrais vapoteurs débutants. Mais est-ce réussi ? C'est que nous allons voir lors de cette première prise en main du Sceptre !

 

 

 

Le kit Sceptre a le sens de l'accueil en douceur, et son contenu inclut le strict nécessaire pour découvrir la vape. On y retrouve alors la cigarette électronique, deux résistances amovibles (ouf !) et un câble de rechargement.

À noter que pour le confort de ceux qui feront du Sceptre leur toute première vapoteuse, Innokin intègre directement une résistance dans la cartouche ainsi qu'un manuel bien illustré pour rendre le tout utilisable au plus vite.

 

 

 

Ni trop petit, ni trop prétentieux, le Sceptre a pour lui un gabarit agréable en main qui n'a pas l'air de vouloir sacrifier les performances sur l'autel de la compacité à tout prix. On aime son format, et on se laisse séduire par son allure moderne un tantinet futuriste qui prouve qu'Innokin est un concepteur, mais aussi un designer ! 

Pas d'écran, un seul bouton, le Sceptre passe en tant qu'objet de déco. Mais il faut plus qu'une belle bouille pour être convaincant !

 

 

 

C'est là que le kit Sceptre sort ses atouts "robustesse". À l'extérieur d'abord avec sa coque en métal dense (94,5g) qui en fait un kit débutant ET qualitatif, puis à l'intérieur avec sa batterie de pas moins de 1400mAh. Compte tenu de son format, le Sceptre se révèle très convaincant en termes d'autonomie.

Un très bon choix pour les petites poches et leurs vapoteurs qui n'aiment pas spécialement voir leur journée de vape interrompue à la pause dèj !

 

 

 

Côté pod, le Sceptre ne recule pas au point de retourner au système de cartouche avec une résistance fixe qui oblige à tout remplacer. Il faut choyer les novices, certes, mais pas les punir au porte-monnaie ! Innokin fait alors le choix de résistances interchangeables à installer et à remplacer régulièrement dans la cartouche. 

Comme la batterie, ces petites cartouches font preuve d'autonomie avec 3ml de stockage. L'accès à l'emplacement de la résistance, lui, se fait en déclipsant la base comme indiqué par les petits pictogrammes. Innokin aurait sans doute pu faire plus simple, mais elle a au moins le tact de nous guider.

 

 

 

Seuls deux modèles de résistances sont proposés. Deux modèles bien choisis puisqu'ils offrent des sensations qui passent du tout au tout. On retrouve alors une version 1,2ohm pour les bouffées serrées et les forts taux de nicotine, ou une version 0,5ohm pour les gros nuages.

Le petit bouton MTL / RDL sur la cartouche est un sélecteur plutôt qu'un véritable réglage de la force du tirage. Si l'on utilise la résistance 1,2ohm, on met le sélecteur vers la gauche, et inversement pour avoir un tirage beaucoup plus aérien avec la résistance 0,5ohm. Si l'on intervertit les positions ou que l'on place le bouton au milieu, le rendu devient brouillon.

Ainsi, l'airflow du kit Sceptre est finalement limité à deux options, de sorte à offrir des sensations diverses tout en restant précis et surtout simple à gérer.

 

 

 

L'installation de la résistance dans la cartouche est très classique. On déclipse la base, on visse la résistance et on enfonce le tout. Pour le test, nous prenons deux cartouches pour tester les deux résistances avec deux e-liquides différents. 

Spoiler : les résistances Sceptre (notamment la 0,5ohm) font preuve d'une bonne alimentation et permettent étonnamment l'utilisation d'e-liquides ayant jusqu'à 70% de VG sans brûler au bout de trois bouffées. Il reste conseillé de se limiter à 50% VG maximum, mais un peu plus de liberté reste toujours appréciable !  

 

 

 

On remplit donc la cartouche munie de la résistance 0,5ohm avec un e-liquide en 30/70 PG/VG (pour les nuages) et la seconde avec un e-liquide 70/30 en 12mg (pour le hit). Le remplissage s'effectue sur le côté en soulevant une simple bandelette en silicone. Malheureusement, si vous n'avez pas d'ongles, le remplissage ne sera pas des plus confortables...

Bonne surprise néanmoins concernant la lisibilité du niveau de liquide : bien que le design du kit Sceptre intègre toute la cartouche dans le corps de la batterie, le niveau reste visible sur le côté. 

 

 

 

Vous vouliez de la simplicité ? En voilà. Loin des pods qui proposent un réglage complet de la puissance, le Sceptre reste aussi autonome que possible. Il s'allume en trois clics, et s'active en maintenant le bouton ou en se contentant d'aspirer par la cartouche. Vaper sans les mains est (presque) possible si vous avez des babines solides ! 

En maintenant le bouton lorsque le kit est éteint, les deux LED à gauche de la LED d'autonomie s'allument l'une après l'autre. Il s'agit d'un sélecteur de puissance simplifié commun chez le pods Innokin. Si vous relâchez le bouton lorsque la LED de droite est allumée, le Sceptre délivrera un tout petit peu plus de puissance (1 ou 2W). 

 

 

 

Ce mode "Boost" s'avère anecdotique et ne produit qu'une légère différence de rendu. Voilà qui nous conduit à un constat évident après l'essai : le kit Sceptre fait simple, mais il le fait bien ! Qu'importe que l'on puisse avoir accès à une gestion 100% personnalisée de la puissance et de l'airflow ? Avec ses deux seules résistances, son tirage bien calibré et son architecture, le Sceptre nous offre deux styles de vapes bien distincts et très réussis sans nous forcer à bidouiller. 

Enfin un pod axé "découverte & simplicité" comme les débutants n'ont pas eu la chance d'en voir depuis un petit moment !

 

 

 

À la vape, la qualité des résistances Innokin fait son office. En vape serrée avec la 1,2ohm, le hit est très agréable et ne manque pas de peps pour seulement 9W ! Avec la 0,5ohm, le Sceptre ne fait pas semblant et offre en effet une très bonne vape semi-aérienne bien punchy, gourmande et très généreuse en saveurs. Surement la plus belle surprise de ce kit qui gère à merveille une polyvalence certes basique, mais bien réelle. 

Après plusieurs heures d'utilisation, on apprécie l'autonomie globale de ce petit matériel plus endurant qu'on ne l'imaginerait à première vue. L'activation automatique à l'aspiration fonctionne correctement, et finalement seul le remplissage peu pratique vient ternir l'expérience. 

 

 

 

Le kit Sceptre a un train de retard. Et ce n'est pas un défaut ! Innokin a voulu renouer avec une certaine tradition du pod mod simple trop souvent oubliée, et en ressort un kit compact, sans prétention, redoutablement efficace quand il s'agit de nous faire découvrir sans prise de tête la vape et ses sensations. 

Le Sceptre marche vite, bien, sa fabrication est soignée et son design suffit à le faire remarquer, bref, on à la un kit débutant épatant que l'on se surprend vite à choisir pour son rendu, et pour retrouve le confort perdu des pods "old-school".

À conseiller à quiconque veut se lancer !

 

 

Des avis vérifiés

Livraison express

Chez vous en 24/48h max

320 053
Clients

nous font confiance