Le Monde de la Vape , Liquide

VDLV : l'histoire de l'exigence vapologique

Le 12 juillet 2019

 

 

Aujourd'hui, interrogation surprise ! Que pouvez-vous nous dire à propos de VDLV ? Vapoteur de longue date ou nouvel arrivant dans le monde brumeux de l'e-cigarette, il y a fort à parier que vous avez déjà croisé au moins une fois cet acronyme à la sonorité rythmée et accrocheuse. Vous vous souvenez certainement avoir aperçu ses e-liquides Vincent dans les Vapes ou Cirkus dans notre catalogue. Peut-être même avez-vous déjà salivé face à leurs 110 saveurs ou préparé un e-liquide DIY avec les arômes, les bases et les boosters VDLV. Les plus fervents connaisseurs de la marque seraient peut-être également capables de déclamer quelques vers en l'honneur des e-liquides Classic Hampton ou RY4, devenus aujourd'hui d'incontournables all-days pour palais bien affûtés !

Félicitations ! Vous avez effleuré la pointe du sommet de l'iceberg VDLV ! Pour vous récompenser, vous remportez une image (animée).

 

 

 

Dans ces prises de vues tournées au cœur des locaux de VDLV, on nous parle d'exigence, de contrôle, de qualité et de recherche, mais ces quelques minutes de morceaux choisis sont encore trop peu pour représenter l'univers vapologique et scientifique de cet acteur bien plus ambitieux et engagé qu'on ne pourrait l'imaginer.

Avant de lancer officiellement les présentations, remettons un peu d'ordre. VDLV est une entreprise, un "groupe" français qui est notamment à l'origine des marques d'e-liquides Vincent dans les Vapes et Cirkus, desquelles ont découlé des gammes tout aussi notables telles que Classic Wanted, Authentic, Black Cirkus, Les Grands de Vincent ou encore, pour le DIY, les Petits Concentrés d'Exigence et Les Excentriques.

Tout est clair et cadré ? Rentrons à présent dans le vif du sujet et plongeons au cœur de cette entreprise qui tire son ineffable succès d'une ligne de conduite et d'actions insoupçonnées, solidement ancrées dans l'univers de la vape, de la recherche et de l'innovation.

L'exigence vapologique de VDLV est bien plus qu'un slogan, c'est un leitmotiv qui a changé quatre lettres en un synonyme de progrès !


 

 

 

Au commencement, il y a un certain Vincent. En 2010, Vincent Cuisset est un ingénieur Girondin en instrumentation spécialisé en métrologie et qualité, faisant ses premiers pas de primo-vapoteur à une époque où la vape n'était qu'un point noir sur le visage enflé de Big Tobacco. Comblé, instruit, mais suspicieux, le futur Monsieur VDLV se questionne comme tout un chacun sur les tenants et les aboutissants de ce l'on nomme alors "e-liquide", et se lance dans un audacieux chantier de recherche et de développement visant à établir un cahier des charges spécifique.

C'est ainsi armée d'envie et d'esprits novateurs que naquit en 2012 l'entreprise VDLV et sa première marque d'e-liquides : Vincent dans les Vapes. D'ores et déjà investie d'une mission d'innovation perpétuelle et d'exigence, VDLV s'entoure de passionnés et s'équipe de moyens techniques pour faire de ses e-liquides Vincent dans les Vapes autant d'exemples de goût et de qualité, offrant au public des e-juices aux arômes naturels à la fois savoureux et étudiés pour garantir une vape saine.

Toujours plus encline à développer une offre qualitative, VDLV franchit en 2014 une étape supplémentaire vers la recherche et l'innovation en participant à la création du LFEL, Laboratoire Français du E-Liquide. Son cahier des charges vapologique et sa connaissance du secteur prenant de l'ampleur, VDLV devint un acteur majeur de la vaposphère et le leader d'une idéologie ayant pour centre la promotion d'une vape responsable et engagée.

Avec ce nouvel élan arrivèrent également la marque Cirkus et ses recettes plus complexes faisant cette fois-ci appel à une certaine proportion d'arômes de synthèse. Les analyses du LFEL et l'appui de ses partenaires aromaticiens aidant, VDLV a alors pu offrir les mêmes garanties qualité dans des créations ouvertes à un public davantage orienté vers une vape plus sensationnelle, que d'aucuns qualifieraient de plus "moderne".

2016 sonne l'heure d'une certaine consécration pour VDLV qui participa à l'élaboration d'une norme AFNOR et qui devint le premier fabricant français à proposer des e-liquides certifiés. Si son cahier des charges interne historique surpasse déjà les exigences (pourtant très strictes) de la norme AFNOR, ce jalon supplémentaire a permis à VDLV d'officialiser sa démarche qualité et de promouvoir sa vision de la vape auprès des pouvoirs publics, encore et toujours en quête de considérations fiables sur les questions de l’e-cigarette.

L'histoire de VDLV se poursuit et n'est pas près de freiner ses ambitions d'innovation et son expansion vapologico-économico-scientifique. En 2017 se concrétise enfin le rêve de VDLV concernant le développement de sa "nicotine vapologique". Un vaste chantier aux nombreux enjeux résonnant comme une synthèse de ses engagements.


 

 

 

Depuis sa création, toutes les exigences et toutes les actions de VDLV gravitent autour de projets et d'investissements techniques qui ont pour but la diffusion de l'excellence. Comment les produits VDLV sont-ils produits ? Quelle est l'essence de leur cahier des charges vapologique ? Voyons cela !

 

 

 

Le terme "vapologique" omniprésent dans les produits VDLV est lourd de sens. Qu'il s'agisse d'e-liquides aux arômes naturels tels que les Vincent dans les Vapes, ou d'e-liquides aux arômes naturels et de synthèse tels que les Cirkus, l'enjeu phare est de nous offrir des produits aux composants répondant à une seule et même question : "sont-ils aptes à être inhalés sans danger".

L'un des constats fondateurs de VDLV est celui rappelant que les poumons n'ont pas la même capacité à se débarrasser des toxines et autres impuretés que l'estomac, et que dès lors les e-liquides doivent être composés d'ingrédients inoffensifs vis-à-vis des poumons. La quantité faisant le risque, un e-liquide all-day tel que l'imagine VDLV se doit d'être irréprochable.

L'exigence vapologique c'est alors la garantie d'e-liquides sains aux arômes inoffensifs pour la santé et pour les poumons, sans allergènes, sans métaux lourds, sans molécules toxiques et limitant drastiquement (ou supprimant) les ingrédients controversés tels que le diacétyle ou l'acroléine.

 

 

 

VDLV est une grande productrice d'e-liquides, mais aussi une grande productrice française, fidèle à son territoire et largement investie dans la vaposphère tricolore. Aujourd'hui intégralement basée à Pessac (33), VDLV produit et contrôle ses e-liquides sur le sol français avec un rendement atteignant le million de flacons produits par mois. Cette production centralisée permet alors un contrôle total, direct et permanent sur les conditions sanitaires de production ainsi que la qualification et la sécurité de ses travailleurs.

VDLV voit grand, et à juste titre ! Un déménagement de toutes les unités opérationnelles et décisionnaires est d'ailleurs prévu dans les prochains mois, l'éternelle Girondine quittant ses 4000m² de Pessac pour un complexe de 14000m² situé dans la ville voisine, Cestas.

L'intégralité des matières premières utilisées pour les produits Vincent dans les Vapes et Cirkus est issue des marchés français et européens, avec le soutien de collaborateurs qui honorent les exigences qualité de VDLV.

 

 

 

Avoir confiance en ses fournisseurs de matières premières et en les aromaticiens qui dénichent les arômes vapologiques, c'est une chose. Contrôler en permanence et faire évoluer ses exigences en est une autre ! 2000, c'est le nombre d'analyses et de contrôles effectués chaque mois par VDLV pour s'assurer que ce qui est promis au vapoteur en termes de sécurité est toujours respecté. On ne se repose pas sur ses acquis et sur de belles promesses ! Chez VDLV comme en science, on cherche à se mettre en défaut pour progresser et atteindre une fiabilité totale.

Le contrôle qualité VDLV repose notamment sur leur laboratoire indépendant, qui est également le tout premier laboratoire indépendant accrédité COFRAC pour la mesure de la concentration en nicotine des e-liquides.

 

 

 

VDLV crée des e-liquides aux exigences sanitaires indiscutables et se donne les moyens techniques pour les contrôler et les garantir. Cependant, l'histoire ne s'arrête pas là puisqu'en 2016 VDLV participe à l'élaboration de normes AFNOR spécialement dédiées aux produits de la vape.

La marque sera également la première à être certifiée vis-à-vis de la norme AFNOR concernant les e-liquides (XP-D90-300-2 de son joli petit nom), garantissant notamment un packaging exhaustif et clair sur la composition des produits, l'utilisation de matières premières répondant aux exigences de la Pharmacopée Européenne et un encadrement strict de ses ingrédients.

VDLV peut s'avouer fier d'avoir participé à la création de ces normes AFNOR et d'en être le premier porte-étendard, et ce, même si le cahier des charges internes de la marque s'impose de lui-même des exigences plus strictes. Pourquoi cette fierté ? Parce qu'en mettant un peu de son exigence vapologique dans une norme officielle, VDLV peut devenir un phare pour d'autres marques françaises et enfin apporter une preuve tangible et officielle du bien-fondé de la vape auprès des pouvoirs publics.

 

 

Pour rappel, l'arrivée de la certification AFNOR dans le monde de la cigarette électronique n'est aucunement liée à la TPD. La certification AFNOR officialise un ensemble de critères que des fabricants souhaitant mettre en lumière une certaine qualité peuvent revendiquer de manière volontaire, tandis que la TPD ("Tobacco Product Directive") est un ensemble de règles définies par l'Union Européenne et imposées à tous les acteurs de la vape.


 

 

Avec la réputation de ses e-liquides et de son exigence qualité, VDLV obtint rapidement une influence et des moyens techniques capables de porter son rayonnement plus loin.

VDLV fut alors, avec d'autres grandes marques de la vape française, l'un des pères fondateurs de la Fédération Interprofessionnelle de la Vape (FIVAPE). Cette association indépendante défend et accompagne tous les acteurs de la vaposphère (tels que votre boutique en ligne favorite). VDLV en est un membre historique et actif, contribuant à faire valoir la vape et ses intérêts auprès des institutions.

 

Côté progrès scientifique, VDLV s'est également investi au côté d'un partenaire privé dans la création en 2014 du LFEL (Laboratoire Français du E-Liquide). Le LFEL est une organisation indépendante offrant en partie des services de création, de production et d'analyse d'e-liquides, à destination d'entreprises tierces qui peuvent alors bénéficier des moyens techniques et de la rigueur de VDLV. Faire profiter de ses compétences aux autres est honorable, mais VDLV compte aussi sur le LFEL pour se pencher sur des questions d'intérêt général !

Tout un pôle du LFEL est en effet dédié à la recherche fondamentale et appliquée, exploitant une infrastructure technologique de pointe pour répondre aux questions de fond qui concernent tous les vapoteurs ! Quels sont les effets de telle molécule ? Quels sont les impacts de telle résistance lors de la vaporisation ? Quels sont les effets de la vapeur sur la paroi pulmonaire ? VDLV cherche des réponses à apporter aux consommateurs et aux institutions, étudiant la vape et ses effets sous toutes les coutures (études physiques, biochimiques, sociologiques, technologiques...).

                                         

Un robot vapoteur nommé U-SAV a même été développé pour servir de cobaye mécanique et percer à jour tous les secrets de notre vape quotidienne !


 

 

 

La nicotine vapologique développée depuis 2017 constitue le dernier grand succès en date de l'innovation VDLV.

Bien que la vape tende à vouloir s’émanciper définitivement de la cigarette fumée et du tabac, la nicotine est encore le dernier pont entre la e-cig et cette plante à la réputation si controversée. Ce pont, VDLV s’est entrepris de le reconstruire avec de nouvelles fondations en développant une nicotine « vapologique », une nicotine répondant à quatre principes en parfait accord avec sa philosophie.

 

  • EXCLUSIVITÉ

    L'objectif premier de la nicotine vapologique "made in VDLV" est d'être, comme les arômes de ses e-liquides, exclusivement réservée aux vapoteurs et créée pour être inhalée. VDLV a alors développé un tout nouveau mode d'extraction de la nicotine afin de se débarrasser des dernières traces des solvants néfastes habituellement utilisés et toujours présents après purification.

 

  • TRAÇABILITÉ

    Non seulement VDLV a inventé une méthode d'extraction saine de la nicotine, mais elle a aussi pris en charge l'intégralité du processus, allant de la sélection de la graine à la culture des plants de tabac en passant par l'extraction et la purification de la nicotine. Ce suivi complet de la production permet à VDLV d'assurer aux vapoteurs une traçabilité et une transparence totale sur ses produits.

 

  • SÉCURITÉ

    Armée de ses infrastructures de recherche et d'analyse, VDLV a pu créer une nicotine vapologique pure à plus de 99,7% et analysée en permanence pour vous assurer une qualité digne de ce qui a été proposé jusqu'ici par la marque.

 

  • CENTRALISATION

    Si aujourd'hui encore une partie du tabac utilisé par VDLV est importé de l'Union Européenne (plus précisément de Pologne), la nicotine liquide produite à terme est, elle, 100% française.

 

 

 

 

Vous qui lisez ceci, si vous êtes en train de déguster un e-liquide Cirkus ou Vincent dans les Vapes, sachez que vous inhalez une nicotine française extraite à Pessac, 0% solvant chloré et issue d'une chimie verte responsable et engagée. Ajoutez à cela la longue liste d'exigences et de garanties précédemment citées, et vous avez un e-liquide VDLV qui ne donne qu'une envie : en reprendre une bouffée.

Comme on dit : "À votre santé !"

 

 

 

Quitte à tourner le dos à la nicotine produite à partir de solvants en Inde ou en Chine, pourquoi alors ne pas pousser l'appropriation à son paroxysme ? En souhaitant maîtriser le plus de maillons possible de sa chaîne de production, VDLV a également introduit l’agriculture française au processus de création et de développement de sa nicotine vapologique. Aujourd’hui, 20 hectares de plants de tabac sont cultivés en Dordogne et les chiffres de ce second souffle pour la culture du tabac français augmentent de mois en mois. Ce tabac sélectionné pour son rendement en nicotine sera ainsi uniquement réservé à la filière vapologique, VDLV réussissant à adjoindre cultivateurs et collectivités à son innovant projet.
Symbole absolu du succès de cette démarche : certains agriculteurs ont même opéré une transition totale en cultivant uniquement du tabac "vapologique".

Un nouveau visage du « made in France » initié par VDLV et que l'on n’aurait jamais cru voir émerger !

 

 

 

Avec ses nouvelles activités de "prédicateur" défendant la vape 100% française, la qualité et la responsabilité, VDLV a écrit un nouveau chapitre de son cahier des charges déjà bien rempli. Au cours du projet "nicotine vapologique", VDLV s’est entouré d’acteurs et d’esprits innovants pour faire de sa nicotine française un exemple de process de fabrication par chimie verte. Ainsi, s'ajoute à sa charte éthique une production qui recherche l'optimisation et la valorisation des déchets, l'économie des ressources naturelles, et la protection de l’écosystème.

Après sept années d'existence, voilà que VDLV ajoute "éco-responsable" à son palmarès. Sa nicotine vapologique issue de chimie verte constitue un vaste terrain d'expérimentation pour la marque qui s'emploie à réduire son empreinte écologie tout en accompagnant ses partenaires agriculteurs vers de nouvelles pratiques.

Le LFEL de VDLV joue également un rôle dans cette démarche en mettant son parc technologique au service d'ImmunRise Biocontrol, une entreprise indépendante travaillant sur l'exploitation des microalgues pour remplacer les antifongiques traditionnels dans les cultures agricoles. Un partenariat gagnant-gagnant qui n'a pas fini d'étendre le rayonnement de VDLV sur tout un pan du secteur agricole français !


 

 

 

Pour l'heure, la nicotine vapologique VDLV est réservée à ses e-liquides. Plus coûteuse à produire, elle n'a pas impacté le prix de votre all-day préféré mais nécessite encore quelques optimisations et économies d'échelle pour être proposée dans des produits tels que les boosters de nicotine Nico Fill. L'objectif à moyen terme de VDLV est de pouvoir inclure cette nouvelle nicotine haut de gamme à tous ses produits et de la proposer aux autres fabricants d'e-liquides français.

 

 

 

Vous voyez ! Nous ne vous avions pas menti ! Les quatre lettres de VDLV cachent une extraordinaire aventure vapologique. Depuis ses débuts, VDLV innove, s'engage, crée et partage pour faire progresser la vape. Son rayonnement est vaste et son envie d'aller de l'avant affecte positivement de nombreux acteurs sur notre territoire. La qualité VDLV est bien plus qu'un argument, c'est une idéologie qui a mené à de nombreux succès.

En attendant les prochaines nouveautés e-liquides de Cirkus, le moment est bien choisi pour redécouvrir les e-liquides Vincent dans les Vapes et Cirkus avec un nouveau regard sur ces petits flacons aux incommensurables ambitions !

Nous recommandons

Des avis vérifiés

Livraison express

Chez vous en 24/48h max

Paiement sécurisé

Transactions 100% sécurisées