Les Tests , Matériel

Vapmor : découverte d'un outsider aux grands talents

Le 10 mai 2019

 

 

Annoncés depuis quelques jours sur notre catalogue, les produits Vapmor font leur entrée en scène en ce début de mois de mai. Comme sorti de nulle part, le petit outsider encore très jeune sur le marché compte bien faire parler de lui. Comme la marque l'atteste, l'ambition que traduit le nom Vapmor est celle d'une entreprise innovante, une créatrice de cigarettes électroniques qui veut faire bien, et qui veut en faire plus encore.

La devise de Vapmor : inspiration, innovation, amélioration. Le tout s'inscrit dans une démarche de création qui prend en compte l'utilisateur et ses besoins dans le processus. Des produits performants, innovants et accessibles, il n'en faut pas moins pour éveiller notre intérêt !

 

 

Dans cet article, nous partons à la découverte non pas d'un, ni de deux, mais de trois produits Vapmor ! Pour brosser un portrait fidèle de la gamme et voir ce qu'elle a dans le ventre, nous vous proposons une revue des kits VGO et VPen ainsi qu'un rapide coup d'œil sur le clearomiseur V-Tank. Servez-vous un café, et prenez de quoi noter ! 

Avant d'entrer dans les détails, répondons brièvement à la question qui vous brûle sans doute les lèvres : "c'est quoi un matos de chez Vapmor ?". Comme veut le laisser penser la marque, Vapmor c'est le luxe pour tous, c'est une gamme de produits aux designs léchés qui jouent la carte de la qualité et de la sobriété classieuse. On retrouve ainsi une conception soignée, utilisant un mélange d'or et d'aluminium anodisé qui n'est pas sans rappeler le look d'une autre marque haut de gamme. Ce luxe abordable est-il convaincant ? Nous le verrons.

La marque de fabrique de Vapmor, c'est également cette idée de remplacer le traditionnel acier inox des réservoirs par du laiton plaqué or. En plus de ne pas être complètement innocent dans le charme de ces matériels, ce mélange annonce une robustesse accrue et une absence totale de microparticules liées à l'abrasion de l'acier (selon les dires de Vapmor). 

Trêve de politesses, c'est l'heure des tests ! 

 


 

 

Certainement la plus intrigante et la plus élégante des cigarettes électroniques Vapmor, la VGO propose un kit non seulement tout-en-un mais aussi et surtout 2-en-1. Au premier contact visuel, on a l'impression d'être confronté à une eGo AIO revenue de ses vacances à Courchevel. L'élégance et le raffinement infusent cette charmante vapoteuse qui, visiblement, reste simple sur le fond comme sur la forme en gage d'accessibilité.

Vous verrez cependant que l'innovation et le confort se cachent un peu partout dans ce kit format "stick" à la ligne relativement traditionnelle. 

 

 

Avec des réservoirs amovibles dépourvus de pas de vis 510 ou eGo, le kit VGO se rapproche davantage d'un hybride "stick-pod" structurellement parlant. Après tout, pourquoi pas ? Si l'ensemble est fiable et qu'il permet une meilleure maniabilité, allons-y ! Sur cette pensée, le kit VGO montre une première fois sa qualité de conception. Les réservoirs sont tenus à la batterie par des aimants circulaires très (trop ?) puissants. La photo ci-dessus a d'ailleurs permis de constater la robustesse de ce système puisque toutes les pièces s'attiraient ensemble. Agaçant sur le coup, mais définitivement rassurant quant à sa tenue sur le long terme !

Le pack contient le minimum nécessaire à une utilisation directe du kit VGO, à savoir une résistance supplémentaire, un Pyrex de rechange et la paperasse conventionnelle. On peut saluer la présence d'un long câble micro-USB renforcé, avec une fiche coudée très pratique pour le protéger des pliures souvent fatales. 

 

 

À la première prise en main, le kit VGO offre le confort et la discrétion d'un petit mod tubulaire. L'équilibre est maître dans cette e-cig ni trop longue, ni trop lourde. On ressent d'ailleurs une certaine densité dans les matériaux qui en fait un kit de poche capable de durer jour après jours. 

L'autonomie de la batterie reste cohérente quoiqu'un peu légère, Vapmor ayant choisi de troquer quelques mAh en échange d'une vapoteuse élancée et compacte qui n'a pas l'air d'être un bâton de relais 4x100m. 

 

 

Le kit VGO est-il un matériel que l'on pourrait conseiller à sa grand-mère technophobe ? On serait tenté de répondre "Plutôt oui". Côté utilisation de la batterie, le kit VGO respecte l'impératif de minimalisme des sticks AIO. Avec un seul bouton pour allumer, éteindre et vaper, un parfait novice pourrait s'en contenter et s'en satisfaire. 

La petite LED sur le bouton sert quant à elle à indiquer l'autonomie restante à chaque bouffée, passant du blanc au rouge quand vient l'heure de la recharger. Un Passthrough permet également de vaper pendant le rechargement.

Mais que se passe-t-il si notre instinct de vapoteur initié nous pousse à cliquer trois fois ? Par cette action, la LED bascule du rouge au bleu puis au vert, signalant une option de gestion de la puissance. De 20 à 35W (résistance 0,35ohm), de 12 à 21W (résistance 0,6ohm) ou de 7 à 12W (résistance 1ohm), cette personnalisation de la puissance ravira les plus pointilleux mais la tranche la plus basse restera cependant très efficace. Heureux de voir que les résistances Vapmor montrent également une réactivité haut de gamme !

 

 

"Tout cela est bien opportun, mais j'ai ouï dire que le VGO était 2-en-1, j'ai vu deux tanks sur la photo du pack et on vient de parler de trois résistances. Que me caches-tu M. Taklope ?" 

Content de voir que vous suivez ! Effectivement, le kit VGO est élégant, performant et intuitif, mais ce sont ses deux réservoirs qui font toute sa spécificité. Le kit VGO est livré avec deux tanks, l'un nommé VGO Tank et l'autre VGO Pod. Vous vous en doutez, ce kit joue double jeu et propose deux styles de vape : l'un utilise un pod à résistance fixe, l'autre utilise un clearomiseur classique.

Vous allez voir que cette tactique va plus loin que l'habituelle dualité entre inhalation directe et indirecte, et que ces deux réservoirs VGO ont chacun des petites astuces imaginées par Vapmor pour vous séduire (encore) ! 

 

 

Le VGO Pod est, comme son nom l'indique, un pod. Comme une cartouche de e-cig type "pod mod", le VGO Pod propose une contenance de 2ml dans un réservoir avec résistance intégrée à jeter une fois cette dernière usée. Pas d'entretien, pas de pièce à changer, l'élégant VGO Pod et sa finition en PCTG noir est le réservoir destiné aux plus novices qui chercheraient réalisme et simplicité. 

Un réservoir qu'il suffit de remplir aurait pu se contenter d'un simple bouchon, mais Vapmor nous a d'ores et déjà donné le goût du luxe. Le couvercle ouvrant l'accès aux deux trous de remplissage est monté sur ressort, avec un petit bouton pour le relever sans effort, et sans ongle ! 

Le souci du détail est une perle rare ! 

 

 

Le réservoir VGO Pod contient une résistance 1ohm, il est alors le seul outil que le kit VGO vous donne pour savourer des e-liquides aux sels de nicotine dans de bonnes conditions. Avec sa petite entrée d'air légèrement ajustable en faisant pivoter le réservoir tout entier dans la batterie, le VGO Pod est réservé aux amateurs de joues creuses. MTL dans l'âme, il conclue l'affaire avec un drip-tip incurvé très confortable en bouche bien que l'on puisse le trouver légèrement trop rond pour prendre une petite bouffée du bout des lèvres. 

Rien de rédhibitoire cependant, le VGO Pod assure comme un prince son rôle de matériel 100% intuitif destiné aux sensations "type cigarette". À conseiller vivement aux débutants qui ne voudraient pas d'emblée mettre les mains dans le cambouis !

 

 

Sans surprise (apparente), le VGO Tank est un clearomiseur conçu dans les règles de l'art, bien qu'il soit dépourvu de connectique le rendant utilisable avec d'autres mods. Contrairement au VGO Pod, le clearomiseur de ce kit est fait pour durer le plus longtemps possible et il nous laisse d'autant plus apprécier le style de son intérieur doré. 

Pour vous servir : deux résistances toutes aussi joliment plaquées d'or et assurant une conductivité maximale. Ces résistances VMO Mini proposent une version 0,35ohm en Mesh et une version 0,6ohm dotée d'un Mesh à larges mailles triangulaires. Le kit VGO n'a visiblement pas la vocation de concurrencer les titans de la vape nuageuse, son airflow permettant au mieux une inhalation directe semi-restrictive du même acabit qu'un Melo 3. C'est donc un choix entre deux vapes très équilibrées et plus ou moins chaudes qui s'ouvre à vos papilles.  

 

 

Toujours en quête de la petite touche "pro", le clearomiseur VGO Tank opte pour un remplissage Push-to-Fill qui a l'avantage d'être pratique et sécurisé par son drip-tip. Jamais il ne déversera ses larmes de PG/VG dans votre poche, puisqu'il faudra préalablement soulever son drip-tip pour déverrouiller le top-cap coulissant.

On regrettera cependant que le drip-tip du clearomiseur VGO Tank ne soit pas au format standard 510 et qu'aucun drip-tip de rechange ne soit fourni en cas de perte. C'est dommage, mais vous savez, le beurre, l'argent du beurre, tout ça...

 

 

Nous vous voyons trépigner d'impatience ! Allez, c'est l'heure de répondre à notre question fétiche : comment ça vape ?

Si le VGO Pod respecte les attentes que l'on peut avoir d'un système pod mod (avec un très bon point sur le hit ressenti), le clearomiseur et ses résistances VMO Mini, eux, méritent toute notre attention. Le VGO Tank et son airflow assurent une vape équilibrée dont les nuages n'ont qu'une ampleur limitée mais qui offrent une densité surprenante même en 50/50 PG/VG. Le rendu est agréable en vape chaude comme froide, et le réglage de la puissance ajoute juste ce qu'il faut de polyvalence. Et les saveurs ! Quelles saveurs ! Le rendu est net, propre, à l'image du kit en somme. 

La résistance 0,35ohm est cependant très gourmande pour un réservoir 2ml. Si les bouffées enchaînées n'effraieront pas son coton à la capillarité redoutable, le remplissage se fera tout aussi fréquent. La version VMO Mini 0,6ohm est quant à elle un bijou de polyvalence, exploitant à 100% les réglages de puissance et d'airflow pour offrir une vape aussi bien DL que MTL à la consommation globale bien plus modérée. 

 

 

Mais alors, quelle est l'utilité du VGO Pod si le clearomiseur et la résistance 0,6ohm peuvent occuper la gamme de vapes en inhalation indirecte ? Nous répondrons que d'une part le VGO Pod est le seul utilisable avec des sels de nicotine, et que d'autre part tout cela fait l'intérêt du kit VGO ! 

Comme l'annonce Vapmor dans son livre d'or, il s'agit de s'adresser à tous les vapoteurs. Le fait est que le clearomiseur joue un rôle de passerelle entre deux matériels à la complexité différente, sans nécessairement restreindre au pod les amateurs de vape MTL initiés. Le matériel s'adapte au vapoteur, et non l'inverse. Contrairement à ce que nous disions avant le test, ce kit Vapmor est davantage "tout-en-un" que "2-en-1". Il rassemble plus qu'il ne divise, et c'est très bien joué !

Avec le kit VGO, Vapmor réalise un matériel aux performances notables et techniquement apte à faire de la concurrence à ses congénères. Il ne reste alors qu'à apprécier son design qui ne cesse de charmer et de se faire remarquer à l'utilisation. L'esthétique luxueuse de Vapmor n'est visiblement pas une simple façade, c'est une plus-value. Adjugé, adopté ! 

 


 

 

Vapmor a également fait ses classes dans le monde du matériel minimaliste pur, à l'image du kit VPen qui lui ne s'embarrasse pas d'aspects "2-en-1", de modes ou de réglages quels qu'ils soient. Le kit VPen est un pod mod pur et dur, cachant la touche personnelle de Vapmor dans un matériel qui ne demande aucun apprentissage. 

Son credo : mettre un peu de style dans une vapoteuse MTL aux fines bouffées et aux e-liquides pleins à craquer de nicotine. Voyons cela ! 

 

 

Question "style", c'est avec grand plaisir que l'on constate que la même touche de luxe est apportée aux matériels 100% débutants. Cette même finition anodisée qui rend tout aussi bien en couleurs, cette même touche dorée, ces mêmes composants internes plaqués d'or, le charme est encore au rendez-vous. Vapmor s'attaque même à notre petit côté "amateur high-tech" en ajoutant une vibration en guise de feedback lorsque l'on installe la cartouche. 

Le kit VPen n'a pas de "stylo" que la ligne allongée et joue le mimétisme en faisant de sa e-cig un véritable trompe-l'œil. Un observateur extérieur se demandera pourquoi vous tétez de l'encre, et c'est visiblement ce que Vapmor cherche !

 

 

Le format du kit VPen n'aide pas non plus à faire la différence si on le compare à cet authentique stylo à bille mâchouillé par notre rédactrice. Discret comme un stylo plume, le VPen n'est peut-être pas le plus compact des pod mods mais on lui reconnaîtra volontiers une excellente ergonomie. 

Le kit se compose simplement d'une cartouche VPen de 2ml aimantée à une batterie 600mAh. Compte tenu de son format, on aurait cependant apprécié une autonomie qui ressorte davantage de la moyenne habituelle des pod mods. La résistance intégrée dans la cartouche affiche 1ohm tout rond, soit la même que celle utilisée par le réservoir VGO Pod du kit précédent. 

 

 

Après avoir exercé notre art du Wingardium Leviosa et d'autres manœuvres de chef d'orchestre, nous constatons une fois encore que les aimants qui fixent le réservoir à la batterie sont de très bonne facture. Avec ou sans bouchon, perdre le pod du VPen en le secouant involontairement relève de l'exploit. 

Mais quel est cet étrange système de remplissage ? Cette fantaisie est sans doute l'élément le plus inventif du VPen et de sa cartouche. Décidemment fan de ressorts, Vapmor propose un remplissage redoutablement pratique. En poussant vers le haut la petite languette avec la goutte gravée, le ressort entre en action et soulève la trappe qui bouche l'orifice de remplissage.

C'est malin, c'est solide (en témoigne les quelques traces laissées par notre tentative de forcer l'ouverture à l'aide d'un cutter), bref, Vapmor sait rendre les manipulations d'entretien plaisantes.

 

 

En un mot : étonnant.

En dépit de sa résistance 1ohm relativement basse pour un pod mod et de son embouchure apparemment large, le kit VPen propose une vape MTL au tirage très serré. Il va falloir muscler les zygomatiques ! L'airflow de la cartouche VPen est très restreint, et un amateur de vape 100% réaliste retrouvera ce débit d'air minimal que procure une bouffée de cigarette. On aime également le format de l'embout buccal très précisément dessiné pour permettre une vape du bout des lèvres. 

Question saveurs, le VPen et sa résistance font du très bon travail et il semble que ce tirage fin redonne un sacré coup de punch au hit ressenti en gorge. Le résultat est intense, enrobé comme pour le kit VGO de matériaux et d'idées de conception qui renforcent le plaisir de la vape. 

 


 

 

Achevons ce safari au pays de Vapmor par une brève présentation du clearomiseur V-Tank. Vous connaissez maintenant la musique, le V-Tank reste dans cet esprit classieux et offre cette qualité de fabrication et de rendu aux vrais amateurs de nuages XXL. 

Symbolisé par son Pyrex rond capable de contenir pas moins de 7ml de e-liquide, le V-Tank est une clearomiseur subohm grand format de 26mm de diamètre cette fois-ci doté d'une connectique standard. Il utilise des résistances VMO 0,15 et 0,2ohm en Mesh, reprenant l'idée d'une petite cloche percée en leur centre qui a déjà fait ses preuves sur d'autres clearomiseurs haute-performance. Moins de fuites, pas de reflux, plus de saveurs et une vapeur toute en rondeur, ce V-Tank offre le style et la qualité Vapmor à ceux qui ont déjà un mod favori.

À votre tour d'être séduits ! 

Des avis vérifiés

Livraison express

Chez vous en 24/48h max

Paiement sécurisé

Transactions 100% sécurisées