Accueil > Matériel > Quoi de nouveau dans le Zenith Pro ?

Les Tests, Matériel

Quoi de nouveau dans le Zenith Pro ?

Si vous avez été attentifs à notre petit bilan concernant le salon Vapexpo qui a fait frémir la vaposphère en octobre dernier, il y eut forcément une nouvelle qui a mis vos papilles d’amateur de vape MTL en joie ! En effet, parmi l’armada de nouveautés Innokin, le très attendu Zenith Pro n’a pas pu se cacher bien longtemps et nombreux sont les fans qui l’attendent au tournant (nous les premiers). 

Nous lui avons mis la main dessus, et pour toi public nous allons lever le voile sur ce héros de la vape MTL aujourd’hui devenu Pro !  

Présentation du clearomiseur Zenith Pro – Innokin

Sur le principe, le clearomiseur Zenith Pro est un pari très risqué de la part d’Innokin. D’une part parce qu’elle engage sa réputation en proposant une évolution à une légende de la vape qu’elle a elle-même créée, et d’autre part parce que ce nom « Pro » met implicitement en perspective les qualités de sa version originale. Le Zenith Pro doit être meilleur, il doit être plus performant sans trahir son modèle et offrir une véritable optimisation. Voilà un exercice périlleux !

Comme vous le devinez à la vue du fond de juice restant dans le réservoir, notre Zenith Pro de test a déjà su se faire adopter et il est grand temps de vous livrer toutes ses subtilités. Qu’est-ce que le Pro a de si nouveau ? Le « meilleur clearomiseur MTL tous publics » peut-il être à ce point amélioré ? Quels compromis nous attendent ? Voyons cela, dans la joie et la (fine) vapeur ! 

Design

« Quand c’est pro, c’est gros. » Si rien ne l’y obligeait, le Zenith Pro n’échappe pas à la tradition et marque par sa prise de poids. Vu de près, le Zenith Pro a des airs de famille évidents avec ses prédécesseurs. De loin en revanche, on se demanderait presque « d’où sort ce mastodonte d’acier à la bague bleue ? ». Effectivement, il suffit de mettre le Zenith Pro aux côtés de sa fratrie pour prendre la mesure de son format. Le modèle original (en noir) était déjà imposant pour un clearomiseur MTL, et voilà qu’il fait maintenant moins le fier face à son petit frère !

Côté design, on peut complimenter cette première tentative de « restylage » apportant un sacré regain de modernité à une série de clearos certes reconnaissables, mais un peu vieillots. Le Zenith Pro a du style ! Qu’on l’apprécie ou pas, il a le mérite de se démarquer de ses aînés en corrigeant leur principal défaut.

Nous touchons là à l’interrogation principale concernant le Zenith Pro : sa taille! Pour profiter de son nouveau look, il devient plus que jamais nécessaire d’être équipé d’une box capable d’accueillir avec confort ses 25mm de diamètre, ses 27mm au niveau de la bague et les 86g de son armure d’acier.

Le Zenith Pro est plus massif, plus lourd, et l’on regrette alors la perte du caractère universel et ouvert à tous du Zenith 22 ou de ses cousins les Zlide. Néanmoins, c’est là le seul et unique compromis qu’Innokin nous impose, et les atouts de cette version Pro surpassent largement cette petite ombre au tableau.
On citera bien sûr pour commencer sa superbe contenance passant de 4 à 5ml, soit une autonomie plus confortable que jamais pour un clearomiseur MTL qui n’est naturellement pas du genre à siffler la moitié d’un flacon en une bouffée ! 

Voici notre Zenith Pro sur une box Proton Innokin. Levez la main si vous lui trouvez comme nous de faux airs de Taifun GT4 ! 

Comme vous le constatez, le format XXL du Zenith Pro est flagrant et s’adresse aux setups les plus costauds pour offrir un ensemble homogène et équilibré en termes de répartition de la masse. Malgré cela, force est d’admettre que l’on prend très vite goût à ce style très mécanique entre steampunk et classicisme épuré !

Ergonomie

Il faut dire qu’Innokin a dû faire chauffer ses méninges pour concevoir une architecture plus sophistiquée que le costume trois pièces « base-tank-cap » des clearomiseurs traditionnels. Tout démonté, le Zenith Pro prend très vite des allures de puzzle. Fort heureusement, un démontage complet n’est nécessaire qu’en cas de grand nettoyage de printemps, et les ingénieurs d’Innokin ont fait en sorte de rendre le remontage relativement intuitif.

Drip-tip

Continuons notre tour d’horizon du Zenith Pro en nous rapprochant du sommet. Parce que vous avez l’œil (et que cela se voit comme le nez au milieu de la figure), vous remarquez alors que le Zenith Pro troque son éternel drip-tip sur promontoire par un nouveau modèle emprunté au Zlide. Ce nouveau drip-tip en résine translucide contribue ainsi à donner au Zenith Pro un look plus moderne et plus artistique. Certes, mais ce n’est pas son plus gros atout !

En se débarrassant du petit promontoire des Zenith originaux, le modèle Pro nous ouvre enfin les portes d’une personnalisation plus poussée. Il sera enfin possible d’offrir n’importe quel drip-tip 510 à son Zenith sans se soucier du diamètre d’embouchure, et ça, c’est déjà une bonne nouvelle en soi ! 

Capacités

Toujours au sommet de notre Zenith Pro, on se rassure de retrouver le système de remplissage classique de la gamme. On note pourtant un nouveau format plus proche du haricot classique ainsi qu’un top-cap plus profond, plus à même de permettre un remplissage propre avec les flacons types « Twist ». 

« Rien de transcendant jusqu’à présent », dites-vous ? Accrochez-vous, il est désormais temps de découvrir les nouveautés qui vont radicalement changer la donne !

Résistances

Le Zenith Pro est plus gros, mais c’est finalement sa plus petite pièce qui va bousculer la règle du jeu ! À l’occasion de la sortie du Zenith Pro, Innokin ajoute à sa gamme de résistances deux nouveaux modèles tous compatibles avec l’intégralité des versions des clearomiseurs Zenith et Zlide.

Si la qualité de rendu des résistances Zenith telles qu’on les connait n’est plus à prouver, des optimisations restaient possibles et cela commence par une meilleure compatibilité avec les e-liquides « High-VG ». Comme vous pouvez en juger par la photo ci-dessus montrant à gauche une résistance Zenith Pro et à droite une résistance Zenith classique, ces nouveaux modèles présentent des ouvertures sensiblement plus larges et donc une capacité d’alimentation accrue.
Si certains regrettaient d’être limités à des e-liquides 50/50 pas trop sucrés, le Zenith Pro leur ouvre enfin les portes d’une vape MTL sereine avec des recettes contenant 60 voire 70% de glycérine végétale. 

Le Zenith Pro vise la polyvalence, et cela ne fait que commencer ! Voici en gros plan les deux résistances fournies avec le Zenith Pro. 

À droite : un modèle 1,2ohm d’apparence semblable aux résistances MTL pures et dures du Zenith classique, utilisable de 10 à 14W. Sa spécificité ? Des saveurs extrêmes poussées par un montage dual-coil qui profite au mieux de son alimentation accrue en condensant davantage de vapeur dans un débit d’air toujours aussi serré. 

À gauche : la version 1,0ohm des résistances Zenith Pro qui n’a pas résisté longtemps à notre envie de la tester ! En échange de 20 à 25W de puissance, la résistance 1ohm met en action sa cheminée substantiellement plus aérée et semble se rapprocher d’un modèle hybride entre vape DL et vape MTL. Il semblerait qu’il y ait anguille sous roche (ou cachalot sous gravillon). Le Zenith Pro nous cacherait-il quelque chose plus bas ? 

Airflow

À première vue, l’airflow du Zenith Pro ne semble pas avoir rejeté sa recette du succès. Cinq fines ouvertures, une multitude de réglages couvrant toute la gamme de tirages MTL, les amoureux du Zenith classique peuvent se rassurer en constatant que ce modèle Pro n’a pas touché à sa vape d’antan. Cependant, le « petit » plus se cache lorsque l’on continue de tourner la bague d’airflow…

Oui, ils ont osé ! On peut désormais vaper en inhalation directe avec un Zenith ! C’est à ce moment précis que le Zenith Pro décroche son statut de modèle à part entière. Passée la stupeur initiale, on se dit que cette bouche d’airflow additionnelle de 8x1mm peut enfin être l’occasion de tirer parti de la nouvelle résistance 1ohm ainsi que de tous les anciens modèles Plex typés Mesh qui tendent à nous faire passer en vape DL. 

C’est un fait, le Zenith Pro veut jouer la carte de l’hybridation. Pour quel résultat ? Nous verrons cela. Nous ne hurlerons pas au scandale et à la profanation tout de suite, puisque le fait que cette nouveauté s’accompagne d’une nouvelle résistance 1ohm polyvalente prouve que le choix d’Innokin était réfléchi, et que cette nouvelle possibilité d’utilisation ne remet pas en cause les qualités de vape 100% MTL des versions précédentes. 
Une nouveauté « tout bénef » en somme, qui ne peut alors que nous réjouir au plus haut point ! 

Plus gros, plus personnalisable, plus polyvalent, mais aussi plus pratique, le Zenith Pro nous donne le coup de grâce avec une optimisation de son système de remplacement de la résistance. La procédure est toujours bête comme chou. Il s’agit toujours d’enfoncer ou de tirer la résistance dans ou hors du réservoir, à la notable exception près que la résistance est désormais montée sur un piston qui l’éjecte presque automatiquement lors du retrait de la base. Ce piston sur ressort actionne ensuite une fenêtre qui vient instantanément boucher les arrivées d’e-liquide, et permettre un remplacement sans vidange du réservoir.

Concernant la méthode d’installation, il y a deux écoles. Étant donné que le piston sur ressort tend à éjecter la résistance, il faut forcer pour l’enfoncer et revisser la base par dessus peut mener à des situations assez cocasses. Voilà le secret pour dompter ce système très pratique, mais plutôt singulier :

Méthode 1 : faire d’une pierre deux coups en alignant les détrompeurs de la résistance avec ceux du réservoir, puis en plaçant la base sur le culot de la résistance afin d’enfoncer et de visser le tout d’une traite.

Méthode 2 : tirer profit des deux petits taquets qui dépassent des détrompeurs du réservoir pour bloquer la résistance le temps de se saisir de la base et de revisser l’ensemble. 

Notre avis sur le Zenith pro

Sur son aspect :
Le Zenith Pro a du style. Il fait enfin entrer la gamme dans l’ère moderne et se détache de ce caractère très (trop) sobre assez peu représentatif de la qualité de vape qu’il renferme. Son gros gabarit peut refroidir les possesseurs de matériels compacts, mais cela se fait au profit d’une contenance inédite. Il ne reste qu’à savoir si une version « Mini » verra le jour. 

Sur sa polyvalence DL/MTL :
Le résultat est aussi grisant qu’impressionnant. On est conquis par la puissance que peut dégager la nouvelle résistance 1ohm et par la vape DL qu’il propose. Le Zenith Pro offre une possibilité d’inhalation directe restrictive très bien calibrée, proche d’un Melo 3 et sans compromis sur les saveurs. Pourrait-on le choisir rien que pour sa vape DL ? Nous répondrions oui sans hésiter ! 

Sur ses nouvelles résistances : 
Le Zenith Pro parvient à transposer sa qualité de vape dans un autre mode d’inhalation, mais il ne perd rien de son caractère initial de clearomiseur MTL. L’excellente résistance 1,2ohm ajoute une nouvelle pièce à l’arsenal des résistances Zenith dédiées au MTL, et l’on apprécie également le fait que les deux nouvelles résistances offrent leur caractère « High-VG Ready » à tous les clearomiseurs Zlide et Zenith. 

En un mot… 
Conquis ! Le Zenith Pro est une réussite. Il prouve que l’on peut toujours s’améliorer, il dépasse ses horizons sans se compromettre face à ses acquis, il est attachant, pratique, et gère sa nouvelle polyvalence avec tact et soin tout en offrant généreusement certaines de ses nouveautés aux possesseurs de Zenith classiques. Chapeau bas Innokin ! 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Vous pourriez aussi aimer ces articles