Les Tests , Matériel

Nouveautés Aegis : grand écran ou squonker géant ?

Le 9 octobre 2019

 

 

Mais où s'arrêtera la gamme Aegis ? Voilà environ deux semaines que Geek Vape a officiellement ajouté les nouvelles Aegis X et Aegis Squonker à l'une des plus célèbres gammes de mods électroniques toutes catégories confondues, et le résultat continue, comme à chaque fois, à faire trembler la vaposphère.

Après l'Aegis originale, l'incontournable version Legend pour les grands nuageux, l'Aegis Mini pour les plus petits et la version Solo 100W pour les indécis, la gamme de mods réputés "incassables" accueille deux nouvelles entités pour faire passer le compteur à pas moins de six déclinaisons, toutes ayant un avantage particulier par rapport aux autres.
Si par hasard les nouvelles Aegis X et Aegis Squonker avaient échappé à votre vigilance, nous vous proposons un petit tour d'horizon de leurs spécificités, de leur teneur en nouveautés et notre avis sur ces deux nouveaux mods blindés "antiémeute".

 

 

 

À chaque nouvelle box Aegis, on se dit : "bon sang, mais c'est bien sûr !" À croire que la spécificité de chacune d'elles coule de source. Pourtant on ne peut s'empêcher de se laisser surprendre, comme si cette gamme toujours fidèle à elle-même se réinventait chaque fois sans pour autant écraser les précédentes versions.
La gamme de mods Aegis se bâtit et elle se complète plus qu'elle ne se surpasse, néanmoins les deux "petites" nouvelles abordent cette stratégie de différenciation sous deux angles différents.

Voici donc d'un côté une Aegis Squonker qui complète la gamme en s'ouvrant à un tout nouveau public, et de l'autre une box Aegis X qui pour une fois se rapproche davantage de la mise à jour technologique que de la réelle nouveauté en matière d'utilité. Un pari audacieux qui mérite bien que l'on se penche sur le sujet ! 

 

 

 

La ligne racée, le design multicouche, l'alu, le silicone, l'inox, le cuir et le gabarit "box", les Aegis X et Aegis Squonker ne se mouillent pas trop question audace stylistique. Effectivement, Geek Vape campe sur ses positions et ne nous fait pas l'affront de bousculer un design intemporel auquel nous sommes tous très attachés ! 

Sur la forme, ces Aegis tiennent leurs promesses et offrent deux mods aux gabarits imposants dont la légendaire Aegis Legend sert de modèle. Par leur format et leurs spécificités, les Aegis X et Squonker se destinent principalement à des vapoteurs initiés et étoffent le segment "haute performance" de cette gamme qui depuis quelque temps avait plutôt tendance à se diriger vers un public plus novice. 

 

 

 

Comme à son habitude, Geek Vape propose ses Aegis en mods seuls ou en kits complets. L'Aegis X fait alors équipe avec le clearomiseur Cerberus qui confirme son rôle d'éternel sidekick, tandis que l'Aegis Squonker retrouve le dripper dual-coils Tengu RDA déjà découvert dans l'un des kits Aegis Solo et qui trouve ici une meilleure occasion de se faire remarquer.

On comprend que le kit Aegis X Cerberus puisse décevoir. C'est un très bon clearomiseur, mais pourquoi ne pas avoir choisi de créer le kit subohm haut de gamme parfait en associant la box au nouveau Zeus Tank ? Même l'Alpha Tank, plus ancien, mais un peu plus sophistiqué, aurait été un candidat idéal ! 
On pourrait être tenté de crier au scandale, mais rappelons que la logique d'un kit complet est bien souvent de s'adresser à ceux qui souhaitent découvrir le matériel à moindres frais. Allez, on ne dira rien pour cette fois (mais tout de même, c'est dommage). 

 

 

 

On vous sent trépigner à l'idée d'en voir plus et d'entrer dans le vif du sujet. Alors sans transition, voyons de plus près l'Aegis X et ses innovations ! Comme vous l'avez deviné, la box Aegis X se résume à un écran. Un écran géant, qui à lui seul bouscule le petit monde des Aegis et fait figure d'exception dans la gamme. 

L'Aegis X n'apporte pas de nouvelle stratégie en termes d'autonomie ou de public cible. L'Aegis X, c'est plutôt le spin-off high-tech de la série toute entière, tentant d'intégrer des aspects "confort" à sa box indestructible et une expérience utilisateur réinventée à destination d'un public plus sensible aux questions de feeling et de modernité.
"Ratisser large" par le pouvoir des pixels colorés et de la HD !   

 

 

 

De dos, l'Aegis X a les matériaux et le caractère de l'Aegis Legend. De face, c'est une tout autre histoire ! Avec une façade presque entièrement vitrée surplombant un grand écran HD de 2,4", la box Aegis X rompt radicalement avec le côté rustique et brut de décoffrage de ses consœurs aux pixels entassés sur un petit écran OLED 1".

Moitié Aegis, moitié "pas Aegis", cette version X fait plus que jamais passer Geek Vape du côté geek de la vape et joue la carte d'une hybridation que certains puristes pourraient renier, mais dans laquelle les amateurs d'interfaces high-tech pourraient enfin trouver leur compte.
En dépit de cette audace, l'Aegis X parvient (miraculeusement, avouons-le) à conserver sa certification IP67 et rend ce "home cinema" grand format aussi résistant aux chocs que ses aînées. Les traces de doigts, oui, les fissures à la première confrontation avec le goudron, non ! 

 

 

 

Évidemment, l'Aegis X subit l'inévitable comparaison avec son alter ego "old-school" qu'est l'Aegis Legend. Le résultat a de quoi surprendre puisque la prise de poids de l'Aegis X et de son écran géant ne se résume qu'à quelques petits millimètres par-ci par-là. Tout est fait pour que son aspect "high-tech" soit le seul élément pour guider votre choix entre les deux versions. On note néanmoins quelques différences dans son allure globale, telles qu'une tranche désormais recouverte d'acier brossé, des boutons alignés rendus plus "clicky" au toucher, un dos moins renfoncé et des arêtes plus ciselées. 

 

 

 

Bilan esthétique : au-delà de son écran, l'Aegis X peaufine l'élégance agressive de la version Legend en lui donnant malgré tout une bonne touche supplémentaire de caractère. Un pas vers la modernité qui se fait au prix d'un diamètre maximal de son pin 510 réduit de 28 à 27mm, soit une perte négligeable qui n'aura pas de quoi inquiéter nos rêves de setups musclés !

 

 

 

Mine de rien, les petits ajustements esthétiques de l'Aegis X impactent son ergonomie et son confort en main d'une manière plutôt inattendue. Avec ses lignes moins creusées mais plus homogènes ainsi que son côté bombé presque imperceptible, la box Aegis X produit une sensation en main très agréable et un feeling compact certes massif, mais redoutablement bien équilibré. Surpasserait-elle la Legend ? On n'aurait pas peur de répondre "oui" sur ce point. 

Un plaisir à manipuler pour droitiers et gauchers, enrichi par des commandes en ligne bien espacées qui permettent un regain d'ergonomie lors de la navigation dans les réglages de son sublime écran. Et justement, on ne va pas se priver d'aller y gratter ! 

 

 

 

Les amoureux de mods personnalisables auront de quoi se faire plaisir avec l'Aegis X. Puisant dans les ressources de son nouveau chipset AS 2.0, elle offre trois thèmes d'affichage de base qui mettent en exergue les atouts de son écran. Certains les diront "tape-à-l'œil", d'autres "cools", mais tous s'accorderont à dire que la gamme Aegis franchit une étape dans la lisibilité et le confort de lecture des informations. Décoratif, et complet ! 

 

 

 

Pour chaque thème, on peut aussi s'amuser (c'est le mot) à personnaliser la couleur d'affichage et choisir parmi une généreuse palette dont voici quelques exemples. Quoi qu'il en soit, on apprécie surtout la luminosité de l'écran et la qualité de la dalle qui ne s'assombrit pas en fonction de l'angle de vue. L'Aegis X n'allait tout de même pas oser nous refiler un écran LCD à l'ancienne terne et bas de gamme ! 

 

 

 

En plus de tout l'aspect "interface", le chipset AS 2.0 de l'Aegis X revoit également un peu la philosophie de ses modes d'utilisation et met à niveau quelques éléments. On retrouve notamment un mode Power avec trois vitesses de chauffe, option certes classique, mais inédite dans la gamme Aegis et surtout apte à exploiter à 100% la réactivité de ce chipset déjà réputé pour sa vivacité avec les atomiseurs "diesels". 

L'Aegis X ne perd également rien de ses modes traditionnels et complète même cette nouveauté avec un mode Curve VPC qui permet de régler la durée des paliers de puissance.
Le tout s'articule dans 4 banques de mémoire internes, et 200W de puissance délivrée par deux accus 18650 externes. "Le power-vaping bourrin avec une bonne couche de confort au quotidien" (slogan non officiel).

 

 

 

Penchons-nous maintenant sur l'autre star du jour : l'Aegis Squonker. Contrairement à l'Aegis X, celle-ci n'est pas la mise à jour technologique d'une Aegis existante, et elle s'adresse à un public d'initiés qui peuvent enfin profiter du style et de la robustesse de la gamme sans sacrifier leur amour pour les drippers et le bottom-feeding.

L'idée est excellente si l'on y réfléchit ! S'il y a bien un type d'atomiseur que l'on ne craint pas trop de cogner ou de noyer, c'est bien un dripper ! Un nouveau coton et l'on n'en parle plus... Au bout du compte, l'Aegis Squonker permet d'atteindre le setup BF ultime, à la fois incassable, dénué de verrerie fragile, sécurisé, puissant, joli, compact et doté d'un chipset complet. Essayez donc de trouver un concept plus séduisant que celui-ci ! 

 

 

 

Côté design, l'Aegis Squonker n'a pas la prétention de rejoindre la course au mod BF le plus discret. Avec des mensurations de 87,7 x 53,5 x 30,9mm, elle n'est qu'à quelques millimètres du gabarit d'une Aegis X ou d'une Aegis Legend, et son poids à vide de 144g lève tous les doutes sur son électronique blindée. Néanmoins, l'aspect ciselé des Aegis joue encore une fois son rôle d'agent ergonomique et crée une Aegis Squonker visuellement sublime, qui combine un format à la hauteur de ses ambitions avec une prise en main encore une fois dense, mais très confortable. 

Toute la clique de matériaux "anti-chocs" est au rendez-vous, à l'exception du dos en cuir évidemment remplacé par un creux laissant l'accès à la bouteille squonk. 

 

 

 

Justement, parlons-en ! Pour subvenir à ses obligations de mod BF certifié IP67 trompe-la-mort, l'Aegis Squonker a dû faire des concessions. D'ordinaire, la fiole d'une box bottom-feeder est rapide d'accès. Or, si l'on ne veut pas que tout vole en éclats à la première chute, il faut s'assurer que toutes les pièces mobiles se tiennent fermement !
Pour cela, Geek Vape a fait le choix de deux vis (une de chaque côté) à retirer pour pouvoir extraire la bouteille.

Honnêtement, une porte à déclipser aurait été bien plus confortable que ces petites vis très récalcitrantes si l'on ne possède pas de tournevis Allen digne de ce nom. Bien évidemment c'est la mauvaise foi qui parle, et on comprend que ce petit désagrément n'est là que pour nous assurer une box à la hauteur de nos exigences de solidité. 

 

 

 

Fort heureusement, il n'est nécessaire de se frotter au "calvaire" des vis que lorsque vient l'heure du nettoyage. C'est en effet avec un grand plaisir que l'on découvre le système de remplissage top-fill de l'Aegis Squonker, système permettant un plein de juice aussi pratique qu'avec un clearomiseur. On pousse, on insère, on remplit, et c'est tout ! Force est d'admettre que la trappe coulissante pour accéder à la bouteille offre un confort hors pair pour une box BF, et la languette en silicone qui bouche le réservoir assure une propreté totale en dépit de cette large ouverture. Bien vu Geek Vape ! 

Concernant la bouteille en elle-même, on apprécie sa grande contenance de 10ml très respectable pour son gabarit ainsi que sa texture ni trop souple, ni trop rigide. Remarquez également le pin BF qui n'est pas troué au sommet, mais en dessous. Ce dernier aura une petite conséquence lors de l'immersion de la box...

 

 

 

Un tel système de remplissage par le sommet indique une architecture interne loin d'être commune. Justement, l'Aegis Squonker marche sur les plates-bandes de la Top-Side de Dovpo en proposant un circuit alambiqué lors duquel l'e-liquide passe d'un compartiment à l’autre avant de jaillir par le pin 510. 

Contrairement au schéma classique d'un mod BF, l'accu de l'Aegis Squonker se trouve sous le pin et la fiole est placée à côté. Un choix cohérent et efficace pour toutes les raisons citées précédemment, qui ouvre également une perspective tout à fait unique à cette Aegis Squonker qui n'a pas encore révélé toutes ses surprises ! 

 

 

 

Eh oui les amis, l'Aegis Squonker est un mod BF-électro-innovant-incassable aussi bien capable de devenir un mod "normal" ! Son fonctionnement nécessitant un compartiment amovible, l'Aegis Squonker joue les mods 2-en-1 grâce à un accessoire permettant de troquer son bloc squonk pour un dos plein, transformant ainsi le tout en un clone presque conforme de l'Aegis Solo. 

En deux (fastidieux) coups de clé Allen, l'Aegis BF devient un mod monoaccu compact pour tous les autres types de setups. Ceux qui ont l'habitude de bouder les accessoires vendus séparément ont là de quoi mettre leurs convictions à l'épreuve ! 

 

 

 

L'Aegis Squonker en mode "classique" devient telle compacte au point de soudain s'apparenter à la version Solo plutôt qu'à la Legend ? Jugez-en par vous-même ! En orange, ladite Aegis Solo, en noir, une très convaincante imitation ! Non content d'avoir retrouvé le dos en cuir de notre Aegis Squonker, nous sommes aussi bluffés par cette modularité qui tient ses promesses.

Comme pour l'Aegis X, le diamètre maximal d'atomiseur autorisé ne perd qu'un tout petit millimètre face à la version concurrente (26mm au lieu de 27mm) et fait de l'Aegis Squonker un mod très polyvalent adapté à tous les setups. On remarque néanmoins un profil plus un peu plus épais et un dos plus proéminent. L'Aegis Solo reste finalement la plus compacte dans sa catégorie, mais le compromis de l'Aegis Squonker ne peut que nous épater. 

 

 

 

Sous l'autre moitié de l'Aegis Squonker, la ressemblance avec l'Aegis Solo devient d'autant plus frappante ! Étant équipée du même chipset AS-100 et du même écran OLED, l'Aegis Squonker joue en terrain connu et offre 100 jolis watts de puissance à faire chanter à l'aide des modes de vape classiques des box Aegis. Les connaisseurs ne seront pas dépaysés pour un sou, et ceux qui la découvrent auront tout le loisir d'explorer ses capacités qui ne sont aujourd'hui plus à prouver.

Mettons cependant en garde les audacieux qui utiliseront le kit Aegis Squonker et son Tengu RDA ou tout autre dripper dual-coil. Le chipset AS-100 peut tirer 100W d'un simple accu 18650 et est donc capable d'alimenter des montages très bas en ohms, mais cela impose impérativement un accu au très haut courant de décharge (un CDM d'au moins 30A sera de mise pour faire des folies).

 

 

 

Passé la découverte, vous imaginez bien que l'on ne s'est pas privé de mettre tout ce beau monde la tête sous l'eau. Pour le coup, l'effet loupe nous laisse d'autant plus apprécier l'écran de l'Aegis X qui, heureusement, n'a pas bu la tasse. On a beau savoir que les Aegis démontrent une résistance inébranlable version après version, on prend toujours un malin plaisir à braver les limites de la raison et à tester leurs surprenantes capacités rien que pour satisfaire notre curiosité. 

Nous avons également voulu savoir ce qu'il se passe lorsque l'on squonk à vide avec l'Aegis Squonker totalement immergée. Les lois de la physique reprenant le dessus, l'eau est aspirée dans la bouteille vide, mais plus difficilement qu'on ne l'imaginerait. La "faute" au pin BF percé par le dessous ? 
Une fois la box sortie de son verre, quelques pressions dynamiques et motivées suffisent pour purger le circuit et s'offrir une fiole toute propre après quelques minutes de séchage. Une alternative envisageable pour ne plus jamais devoir dévisser son capot ! 

 

 

 

Bilan de cette découverte, nous avons-là deux Aegis innovantes à leur façon, qui une fois de plus optimisent l'existant détail par détail en affinant leur design et en proposant des compromis très convaincants entre les Aegis classiques et la nouvelle génération. 

Toutes deux ont d'excellentes raisons d'exister. Concernant l'Aegis X, elle ouvre enfin la gamme aux amateurs de technologie sans faire de folies ou de compromis qui auraient pu en faire le "mouton noir" auprès des connaisseurs de la série. Une Aegis Legend 2.0 high-tech qui en met plein les mirettes, ni plus, ni moins !

Concernant l'Aegis Squonk, on est agréablement surpris de voir un premier essai si abouti. Les impératifs de style et de qualité aussi bien matérielle que logicielle sont respectés à la lettre, mais l'Aegis Squonker se permet aussi des touches d'audace très efficaces. "La choisirait-on si elle n'était pas waterpoof et incassable ?" Oui, clairement, et c'est un beau compliment. 

 

 

 

On ne peut que remercier Geek Vape d'offrir les talents d'une gamme Aegis toujours plus épatante à toujours plus de vapoteurs, et ce sans jamais décevoir. Bientôt, nous pourrons vous faire passer le test "Quelle Aegis est faite pour vous ?" tant les différents modèles visent juste ! 

Comme vous vous en doutez, Geek Vape n'a pas dit son dernier mot et ne tombe pas encore le rideau. Si vous avez eu vent des nouveautés de la marque présentées au VapExpo, vous savez sans doute de quoi il retourne. Dans le cas contraire, laissons planer encore un peu de mystère jusqu'à la découverte prochaine de l'Aegis modèle 7 !

 

Nous recommandons
ces articles peuvent vous intéresser

Des avis vérifiés

Livraison express

Chez vous en 24/48h max

Paiement sécurisé

Transactions 100% sécurisées